orientation sereine

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d’informations pour confirmer votre décision d’orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle, j’ai pris l’initiative d’interviewer une professionnelle aguerrie des ressources humaines afin de vous éclairer davantage sur ce secteur.

Au fil de cet article, Chloé nous partage son expérience et ses conseils :

– Le parcours scolaire qui l’a guidée vers le domaine des ressources humaines.

– Les différents pôles au sein des ressources humaines.

– Les domaines les plus adaptés pour une personne introvertie dans le secteur des RH.

– Les qualités humaines essentielles pour exceller dans ce domaine.

– Comment intégrer les ressources humaines même sans avoir d’expérience au préalable.

– Ses conseils pour dénicher un stage en RH, une étape souvent cruciale.

– Ses astuces pour rejoindre les ressources humaines au sein d’une grande entreprise.

Après avoir évolué aussi bien dans des petites structures que dans de grands groupes, Chloé nous livre sans détour ses insights et son vécu dans le domaine des ressources humaines.

C’est parti !

Se réorienter vers les ressources humaines

1. Peux-tu te présenter ? 

Je suis RH de formation et coach de vie professionnelle. J’ai décidé d’aller au-delà de mon rôle traditionnel en RH, et d’aider les personnes à progresser dans leur carrière, à se sentir mieux dans leur peau, et à évoluer professionnellement !

2. Quel a été ton parcours scolaire qui t’a permis de t’orienter vers les ressources humaines ? 

Au lycée 

Après avoir décroché un bac économique et social, j’ai poursuivi mes études en CPGE (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles) voie économique et sociale. Cette décision était fortement influencée par mes parents, tous deux enseignants, pour qui cette voie représentait l’excellence. À vrai dire, l’idée de m’inscrire en licence ne m’attirait pas vraiment, donc j’ai suivi leur conseil.

Ce choix s’est avéré être un tournant, car c’est en classe préparatoire que j’ai forgé le mindset qui me caractérise aujourd’hui. Malgré un baccalauréat obtenu sans mention, qui m’a valu des moqueries de certains professeurs, je n’ai pas laissé le jugement des autres me décourager.

Au contraire, cela m’a endurci et m’a convaincu de ne pas me laisser abattre par les obstacles. Cette expérience m’a rendu mentalement plus fort et m’a prouvé que je méritais ma place. En prépa, mon ambition s’est précisée : je souhaitais m’orienter vers le marketing de luxe, avec l’objectif de devenir chef de produit.

En études supérieures 

Suite aux concours passés en fin de classe préparatoire, j’ ai intégré Rennes School of Business, où le parcours s’est avéré très généraliste, sans spécialisation précoce en ressources humaines. Ce n’est qu’à l’approche de mon master que j’ai choisi de me spécialiser en ressources humaines. Ce choix a marqué un tournant décisif dans mon parcours professionnel.

3. Comment es-tu venue à te réorienter vers les ressources humaines ? 

Faire le point sur ma personnalité 

Après une période de réflexion, j’ai décidé de faire un mini bilan de compétences pour mieux cerner ma vocation au regard de ma personnalité. J’ai pris le temps de lister mes qualités humaines, qui sont au cœur de ce que je suis professionnellement :

– Avenante,

– Sociable,

– Dotée d’une bonne capacité de communication,

– Et j’apprécie particulièrement le contact humain.

Cette introspection m’a ramenée à mon expérience associative durant mes années d’école. En revisitant le bilan de mes activités en association, une forme d’auto-analyse s’est opérée. J’ai réussi à faire le lien entre mes expériences passées, ce que j’aime faire et mes traits de personnalité. C’est ainsi que l’idée de m’orienter vers le recrutement a germé.

Rechercher des expériences professionnelles dans les ressources humaines 

J’ai commencé à postuler activement et j’ai rapidement reçu un appel d’un grand groupe basé à La Défense. Le recruteur a salué mes qualités, mais malgré cela, l’opportunité n’a pas abouti.

Par la suite, une opportunité s’est présentée dans une entreprise spécialisée dans le e-commerce. Après un entretien réussi, durant lequel j’ai pu mettre en avant mon expérience en recrutement réalisée au sein de mon association étudiante, la chargée de recrutement n’a pas hésité à me sélectionner. C’est ainsi que j’ai décroché mon premier stage dans les RH.

Le chemin vers les grands groupes n’a pas été sans embûches. J’ai été confrontée à des stéréotypes (sur mon physique notamment),, rendant l’accès à ces opportunités d’autant plus difficiles.

4.Quels sont les différents pôles en ressources humaines ?

Les Ressources humaines en grande entreprise

Contrairement à une idée reçue, les ressources humaines ne se limitent pas au recrutement. Ce domaine offre un spectre d’activités vaste, tant dans les grands que dans les petits groupes. Voici un aperçu des différents départements que l’on peut trouver, en particulier dans les grandes entreprises :

 Gestion et administration des ressources humaines et du personnel : Ce département est essentiel au bon fonctionnement de l’entreprise. Il s’occupe de la gestion des absences, des contrats de travail, et des périodes d’essai. La rigueur est de mise, notamment concernant le droit du travail français et les aspects administratifs.

 Gestion des avantages sociaux : Il s’agit de gérer les assurances maladie, les mutuelles, ainsi que le packaging des salariés incluant les salaires, les avantages, bonus, et primes. Ce rôle contribue directement au bien-être des salariés.

 Mobilité internationale : Dans les entreprises ayant une présence à l’ international, ce département accompagne les employés souhaitant s’expatrier, en veillant au respect du cadre légal dans chaque pays.

 Gestion de la paie : Pilier des ressources humaines, ce département assure le versement des salaires et définit les conditions de la paie au sein de l’entreprise. Une connaissance approfondie des législations liées à la gestion de la paie est requise.

– Formation : Ce département gère les contrats de formation avec les OPCO notamment (Opérateurs de Compétences). La formation continue des salariés est cruciale pour leur évolution de carrière et leur reconnaissance au sein de l’entreprise. Par exemple, un employé éprouvant des difficultés en management peut bénéficier d’une formation en leadership. Le département Formation s’occupe de toute la mise en place de ces formations.

 Consulting RH : Ils analysent la politique RH de l’entreprise et conseillent la direction RH dans le but d’améliorer les pratiques existantes.

Les Ressources humaines en petites entreprises 

Travailler au sein de petites structures, lors de mes stages, s’est révélé être une expérience riche et stimulante. Initialement engagée comme chargée de recrutement, ma collègue et moi avons rapidement élargi notre spectre d’activités en RH en englobant d’autres tâches telles que la gestion des périodes d’essai, la rédaction des contrats de travail, le suivi des entrées et sorties… Cette polyvalence au niveau de mes missions était principalement due à la taille réduite de notre équipe.

Le fait de ne pas avoir un poste véritablement défini au sein de cette entreprise m’a permis d’apprendre énormément. J’ai pu développer une adaptabilité et une polyvalence précieuses, qui sont des compétences essentielles pour exercer dans le domaine des ressources humaines.

Si vous n’êtes pas sûre de vouloir travailler dans les ressources humaines, et vous vous posez beaucoup de questions au sujet de votre avenir professionnel, vous pouvez lire cet article pour vous inspirez ! 

5. Quel aspect des ressources humaines préfères-tu? 

L’unique partie des ressources humaines que je n’ai pas du tout traitée est la gestion de la paie. Cependant, ma véritable passion réside dans le recrutement. Pour moi, chaque candidat est comme un client à qui je prodigue des conseils pour optimiser sa candidature. Je trouve cette facette du métier particulièrement gratifiante.

La gestion des ressources humaines m’attire énormément, notamment parce qu’elle offre une compréhension approfondie des droits et devoirs des salariés. L’aspect de la mobilité internationale me séduit tout autant, en partie par rapport à la maîtrise de l’anglais.

6. Vers quel(s) domaine(s) des RH peut se réorienter une personne introvertie ? 

Gestion de la paie 

Ce rôle implique de travailler principalement derrière un ordinateur. Bien qu’il n’exige pas une présence constante dans les réunions, il nécessite des échanges réguliers avec d’autres membres de l’entreprise, notamment au sein du département RH. Cela peut convenir aux personnes plus réservées, à la recherche d’un environnement de travail moins exposé.

Formation 

Ce domaine exige de passer de nombreux appels avec les OPCO, les CFA, les organismes de formation, ou encore les régions. Il ne requiert généralement pas une grande expérience ni une personnalité extravertie.

Rémunération et avantages sociaux 

Bien que cette spécialité demande moins de compétences interpersonnelles (soft skills), elle exige une maîtrise technique (hard skills) poussée, notamment d’Excel et d’autres outils informatiques. Les intéractions se font principalement avec les syndicats et le département Ressources humaines,, nécessitant moins de capacités en communication.

Cependant, le recrutement, tout comme la mobilité internationale, requièrent une forte personnalité et d’excellentes compétences en communication.

Si vous en avez marre de votre métier actuel, et que vous souhaitez trouver un métier qui vous convient vraiment, vous pouvez télécharger Le guide pratique pour une carrière alignée à vos passions et vos compétences. 

7. Quels conseils donnerais-tu pour trouver un stage en ressources humaines facilement ? 

Trouver un stage sans expérience en ressources humaines

Lorsque j’ai entamé ma carrière dans les ressources humaines, je partais de zéro. Sans notions concrètes en RH ou en droit du travail, je m’appuyais uniquement sur ma conviction d’avoir le profil adéquat pour ce domaine. Pour moi, à ce moment-là, tout paraissait abstrait et théorique.

Cependant, armée de conseils pratiques et guidée par ma volonté d’apprendre, j’ai réussi à naviguer dans cet univers nouveau sans bénéficier d’une expérience au préalable en ressources humaines. Cette expérience m’a montré que l’engagement et une attitude très professionnelle peuvent compenser un manque initial de connaissances techniques.

Votre personnalité 

Le conseil que je souhaite partager repose sur une valeur fondamentale : l’audace. Osez prendre des risques et sortir de votre zone de confort. Ne vous laissez pas décourager par le manque d’expérience en ressources humaines. Si vous nourrissez l’envie de décrocher un stage en RH, même au sein d’une prestigieuse entreprise de luxe, lancez-vous.

Postulez activement, même lorsque les critères semblent hors de portée. Chaque candidature est une opportunité d’apprendre, de se faire remarquer et, potentiellement, de réaliser vos ambitions. L’important est de tenter sa chance, car vous ne savez jamais quelle porte peut s’ouvrir grâce à un geste audacieux.

Se mettre en valeur

Une étape clé pour convaincre un employeur, surtout lorsque l’on manque d’expérience, est de savoir mettre en avant sa personnalité. Votre caractère unique peut devenir un atout majeur dans ce contexte. En début de carrière, c’est souvent votre potentiel et votre personnalité qui captent l’attention des recruteurs, bien avant que vos performances mesurables, ou Key Performance Indicators (KPIs), ne prennent le relais.

Au fur et à mesure que vous gagnez en expérience, les attentes évoluent. Les recruteurs commencent à se concentrer davantage sur votre capacité à générer des résultats tangibles. Ils recherchent des candidats « orientés résultats », c’est-à-dire des professionnels capables de se focaliser sur l’atteinte d’objectifs spécifiques. Il se peut que l’on vous demande de parler de réalisations concrètes auxquelles vous avez contribué.

S’informer pour mieux convaincre 

Un troisième conseil essentiel est de ne jamais cesser de s’informer et de se former dans le domaine qui vous intéresse. Prenons l’exemple du recrutement : pour y faire sa place, il est crucial de s’intéresser à des aspects spécifiques tels que les outils de gestion des candidatures (ATS pour Applicant Tracking System), les méthodes de réception de candidatures modernes, ou encore des plateformes comme Jobteaser et LinkedIn. Ces sujets peuvent paraître complexes aux premiers abords, mais ils sont fondamentaux pour comprendre les rouages du recrutement aujourd’hui.

Lors de mes expériences, je n’étais initialement pas familière avec tous ces éléments. Cependant, j’ai pris l’initiative de faire mes propres recherches. C’est grâce à cette démarche proactive que j’ai pu trouver toutes les opportunités en ressources humaines, en utilisant des plateformes comme Jobteaser ou LinkedIn.

8. Quelles sont les qualités nécessaires pour travailler dans les RH ? 

En France, il semble que les trois quarts des professionnels exerçant dans le domaine des ressources humaines ne possèdent pas nécessairement les qualités fondamentales requises pour exceller dans ce secteur. À mon sens, l’empathie se distingue comme la compétence cruciale pour quiconque souhaite faire carrière en RH. Malheureusement, cette qualité essentielle fait défaut chez bon nombre de professionnels.

Aisance relationnelle

Pour exceller dans le domaine des ressources humaines, un amour profond pour les interactions humaines est indispensable. En tant que professionnels des RH, nous ne sommes pas seulement les gardiens des politiques et des procédures internes ; nous incarnons également l’image de marque de l’entreprise. Notre passion, ou le contraire, a un impact direct sur la perception qu’ont les salariés et les candidats de l’organisation.

Nous représentons l’entreprise dans chaque interaction, chaque entretien, chaque échange avec les salariés. C’est pourquoi il est vital d’être véritablement passionné(e) par notre rôle et par l’entreprise que nous représentons. Lorsque nous manquons d’amour pour notre job, cela se ressent inévitablement.

Communication 

La maîtrise de la communication est fondamentale pour quiconque exerce dans le domaine des ressources humaines. Une excellente capacité à s’exprimer clairement et efficacement est cruciale, car elle influence directement l’image que les candidats se font de l’entreprise. En tant que professionnels des RH, nous jouons un rôle déterminant dans la première impression qu’un potentiel futur collaborateur aura de l’organisation.

Si notre manière de communiquer est maladroite ou peu engageante, cela peut dissuader les candidats les plus talentueux de rejoindre notre entreprise. A contrario, une communication fluide, précise et chaleureuse peut grandement contribuer à les attirer et à les convaincre de l’opportunité qui leur est offerte.

Leadership 

Le leadership et la force de caractère sont des qualités fondamentales pour exceller dans le domaine des ressources humaines. Être capable de gérer efficacement et de prendre les rênes sur certains projets est important. Trop souvent, les professionnels RH sont perçus à tort comme de simples exécutants, relégués à des tâches de « nettoyage », et considérés comme moins influents que leurs homologues tels que les directeurs financiers ou les directeurs IT par exemple. Cette perception ne saurait être plus éloignée de la réalité.

Affirmation de soi 

S’affirmer est indispensable dans les ressources humaines. Sans une certaine force de caractère, naviguer dans ce domaine peut s’avérer complexe. Les professionnels RH sont souvent confrontés au fait d’être sous-estimés par les salariés. Il est crucial de faire valoir l’importance et la complexité de notre travail face à des perceptions qui minimisent parfois notre charge et notre contribution.

9. Comment expliques-tu le manque de reconnaissance des professionnelles des ressources humaines au travail ? 

Le rôle du CEO

Je suis convaincue que les dirigeants, notamment les CEO, ne mettent pas suffisamment en lumière l’importance des ressources humaines au sein de l’entreprise. Les dirigeants devraient valoriser chaque département, soulignant leur rôle essentiel dans le succès global de l’organisation. C’est en partie le rôle du Comité Exécutif (COMEX) au sein des entreprises.

La personnalité de certains RH

La réussite dans le domaine des ressources humaines dépend largement de la personnalité. Grâce à mon approche avenante et mon sourire, j’ai constaté que les salariés venaient naturellement vers moi pour échanger. Cela dit, il est indéniable que le poste implique une charge de travail conséquente. Il est donc essentiel de trouver un équilibre adéquat. Bien que les postes de direction en RH, comme celui de Directeur des Ressources Humaines (DRH), soient généralement bien rémunérés, la passion pour son travail est cruciale. Sans celle-ci, le risque est grand de voir cette absence d’engagement se traduire par une certaine aigreur, nuisant à votre réputation ainsi qu’à l’atmosphère de travail au sein de l’entreprise.

Les stéréotypes

Il existe de véritables talents issus de la filière STMG qui se distinguent et bâtissent des carrières remarquables. Cependant, il est regrettable de constater que certains considèrent encore les ressources humaines comme une voie de moindre valeur, une sorte de « filière poubelle ». Il est vrai que la France, avec son penchant pour les stéréotypes, n’est pas exempte de ce type de préjugés (rire !).

10. Quels conseils pour une personne qui veut intégrer le département ressources humaines d’une grande entreprise ? 

CV clair et précis

Pour capter l’attention des recruteurs, votre candidature doit être irréprochable. Le CV, en particulier, doit être impeccablement rédigé et conçu pour vous mettre en valeur de manière efficace. En tant que recruteur, le temps est une ressource précieuse, et il est impossible de se plonger dans le détail de chaque expérience professionnelle mentionnée par les candidats. Les CV volumineux, s’étendant sur trois pages ou plus, sont donc à éviter. Ils peuvent laisser penser que, malgré les compétences indéniables du candidat, ce dernier peine à synthétiser l’information de manière claire et concise.

Face à l’abondance de candidatures reçues, il est crucial de se distinguer. Un CV concis, bien structuré, qui va droit au but tout en mettant en avant vos atouts et vos réalisations les plus pertinentes, est votre meilleur atout pour attirer l’œil des recruteurs et démontrer que vous êtes un candidat de choix.

La lettre de motivation

Personnellement, je ne trouve pas qu’une lettre de motivation soit particulièrement pertinente, sauf pour les postes assez techniques qui l’exigent. En tant que recruteur, on a des objectifs, on doit aller vite. Ça peut être demandé, mais généralement, on n’a pas le temps de lire une grande lettre. Là aussi il faut être clair et concis dans sa rédaction. 

Une bonne prise de contact 

En ma qualité de recruteur, j’ai des objectifs à atteindre et le temps est un facteur clé. Bien que la lettre de motivation puisse être un élément demandé, la réalité est que nous n’avons souvent pas le loisir de nous attarder sur des documents trop longs. Il est donc impératif pour les candidats d’être brefs, clairs et précis dans leur lettre. 

L’efficacité de la communication est la clé: le premier échange avec le recruteur témoigne de la capacité du candidat à savoir démontrer sa motivation pour le poste et en quoi celui-ci peut avoir les compétences requises pour le poste.

Une bonne prise de contact 

En ma qualité de recruteur, j’ai des objectifs à atteindre et le temps est un facteur clé. Bien que la lettre de motivation puisse être un élément demandé, la réalité est que nous n’avons souvent pas le loisir de nous attarder sur des documents trop longs. Il est donc impératif pour les candidats d’être brefs, clairs et précis dans leur lettre. 

L’efficacité de la communication est la clé: le premier échange avec le recruteur témoigne de la capacité du candidat à savoir démontrer sa motivation pour le poste et en quoi celui-ci peut avoir les compétences requises pour le poste.

Du professionnalisme

Lorsque vous approchez les recruteurs, il est essentiel de maintenir un haut degré de professionnalisme dans votre attitude et votre apparence. Une tenue inappropriée ou un comportement non professionnel peuvent nuire considérablement à votre image dès le premier contact. C’est pourquoi il est crucial d’adopter les codes vestimentaires et comportementaux propres aux grandes entreprises, qui tendent à différer de l’atmosphère souvent plus décontractée des startups.

La première impression compte énormément, et se présenter de manière professionnelle est un gage de respect envers le recruteur et l’entreprise que vous aspirez à rejoindre. Cela démontre non seulement que vous prenez l’opportunité au sérieux, mais aussi que vous êtes capable de vous intégrer harmonieusement dans un environnement professionnel exigeant.

Une expérience solide 

Lorsque vous visez un stage en ressources humaines au sein d’un grand groupe, la préparation est la clé. La connaissance approfondie du domaine et une certaine expérience en amont sont souvent des prérequis non négligeables. Il est fondamental de se montrer bien informé pour ne pas paraître déconnecté face aux questions des recruteurs, qui auront tendance à mener une investigation approfondie sur votre parcours et vos motivations. Ces entreprises, en raison de leur notoriété et de l’attractivité de leurs offres, reçoivent un grand nombre de candidatures. 

Face à cette compétition, considérez votre démarche comme un concours où il est indispensable de se démarquer. Cela implique non seulement de mettre en avant votre expertise et vos expériences pertinentes mais aussi d’adopter une posture professionnelle en toute circonstance. L’apparence compte également ; il est donc important de s’habiller de manière appropriée, en s’alignant sur les codes des grands groupes en général.

L’adoption des bons codes vestimentaires

Pour maximiser vos chances lors d’un entretien professionnel, je recommande d’opter pour un dress code classique, en privilégiant les couleurs sobres telles que le noir et le blanc. Pour les femmes, une jupe tailleur accompagnée d’une veste représente un choix élégant et professionnel. Pour les hommes, un costume ou, à défaut, une chemise blanche associée à un pantalon noir ou bleu marine, constitue une tenue appropriée.

Ces choix vestimentaires, en plus de refléter un professionnalisme indéniable, permettent de ne pas distraire l’attention de vos interlocuteurs par des couleurs ou des motifs trop audacieux. Ils traduisent votre sérieux et votre souci du détail, des qualités très appréciées dans le monde professionnel.

11. Quelles sont tes coordonnées si on souhaite te contacter ? 

Linkedin: CONSEIL CAREERS

Insta : conseilcareers

J’espère que ces conseils auront répondu aux questions que vous vous posez sur les ressources humaines. Si vous n’êtes pas sûre de vos choix, n’hésitez pas à télécharger gratuitement, Le guide pratique pour une carrière alignée à vos passions et vos compétences.

Ces articles pourraient vous plaire

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

Je suis en burn out : que faire ?

Je suis en burn out : que faire ?

Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L'impression de ne plus avoir d'énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *