orientation sereine

Je suis en burn out : que faire ?

Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L’impression de ne plus avoir d’énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où vous en sortirez. Vous auriez aimé reprendre le travail sainement, mais actuellement, cela semble impossible. Rien que l’idée d’y penser vous angoisse. En tant que psychologue du travail et coach en reconversion professionnelle, j’ai rencontré cette situation chez des patients. Je vous offre mes conseils, tirés de leurs expériences, pour vous aider à sortir de cet épuisement professionnel. 

1) Comprendre le burn out

Qu’est-ce que le burn out ?

Le burn-out se caractérise par trois dimensions :

– Vous ressentez un épuisement lié à votre travail.
– Vous développez une perception négative de votre activité professionnelle.
– Vous avez un sentiment d’inaccomplissement au travail : vous vous jugez inutile et incapables de répondre aux attentes et exigences du poste.

Le burn-out le plus courant est celui associé au travail. Cependant, cette condition touche également les étudiants ainsi que les personnes gérant seules leur foyer.

Les symptômes d’une dépression 

Ils sont multiples et peuvent être caractérisés par : 

    1. – Une diminution marquée de l’intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités quotidiennes ;
    2. – Une perte ou un gain de poids significatif ;
    3. – Insomnie ou hypersomnie presque tous les jours ;
    4. – Agitation ou ralentissement psychomoteur presque tous les jours ;
    5. – Fatigue ou perte d’énergie presque tous les jours ;
    6. – Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive/ inappropriée presque tous les jours ;
    7. – Diminution de l’aptitude à penser ou à se concentrer presque tous les jours
    8. – Pensées de mort récurrentes, idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide.

Vous êtes en burn out, et vous ressentez le besoin d’échanger avec un professionnel et de vous faire accompagner pour surmonter cette épreuve. Prenez-rendez-vous avec moi au lien suivant.

2) Quelles sont les causes du burn out ? 

Mes observations de psychologue

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de votre burn out. Voici celles que je rencontre le plus chez mes patients :

– Peu de contrôle sur son travail : l’individu ne peut guère, voire pas du tout, prendre de décisions.
– Conflits de valeurs : l’entreprise exige des tâches jugées non pertinentes ou dénuées de sens par l’employé, au point que celui-ci peut se sentir mal à l’aise d’être rémunéré pour ces activités.
– Surcharge de travail : nécessité de travailler le week-end faute de temps pour achever les tâches hebdomadaires, engendrant une fatigue tant physique que psychologique.
– Faible récompense : salaire insuffisant, absence ou rareté des avantages en entreprise.
– Sentiment d’inutilité, d’être superflu ou interchangeable.
– Ambiance de travail oppressante.

3) Quels sont les signes du burn out ?

Les 5 signes sont observables à 5 niveaux :

1. COGNITIF : Manque d’énergie pour le travail, entraînant des difficultés de concentration et une disponibilité mentale réduite pour les tâches professionnelles. Cela inclut des problèmes de concentration, d’indécision, des difficultés à exécuter des tâches auparavant maîtrisées, des problèmes d’organisation et des oublis.

2. ÉMOTIONNEL : Facilité à s’irriter, conduisant à la dévalorisation de son travail et de ses compétences. Les symptômes peuvent inclure un sentiment de vide, d’impuissance, une perte de confiance en soi, des remises en question, de l’irritabilité et un sentiment de culpabilité.

3. PHYSIQUE : Fatigue généralisée, maux de tête, douleurs abdominales, insomnies et manque d’énergie physique.

4. COMPORTEMENT AVEC LES AUTRES : Tendance au repli sur soi, isolement social, diminution de l’empathie, agressivité, agacement et impulsivité.

5. MOTIVATION : Attitude négative vis-à-vis du travail et désengagement. La personne se désinvestit de son travail.

4) Arrêtez-vous 

Beaucoup de gens n’aiment pas l’entendre, mais c’est la réalité. Les personnes qui se considèrent comme « fortes » et décident de persévérer montrent souvent un grand engagement dans leur travail, plaçant celui-ci au cœur de leur existence. Leur sens du devoir les incite à ne pas s’accorder de pauses. Cependant, se reposer est essentiel. Continuer à travailler en étant en burn-out augmente le risque de dépression. Il est crucial de prendre un congé ou des vacances ; vous en avez besoin. Personne n’est indispensable dans une entreprise. Si vous en doutez, vous seriez surpris de constater qu’en cas de décès, les entreprises trouvent rapidement un remplaçant.

5) Evitez de vous comparez à votre vous d’avant

Il est fréquent, lors d’un burn-out, de ne plus se reconnaître. On observe comme un changement dans notre identité, tant sur le plan physique, cognitif qu’émotionnel. Vous avez l’impression d’avoir changé, que votre être tout entier est impacté négativement. Vous avez tendance à vous comparer à ce que vous étiez avant, à l’ancienne version de vous-même. Cette comparaison inconsciente génère de nombreuses émotions désagréables, qui peuvent nuire à votre santé.

Pour vous rétablir plus rapidement, il est recommandé de :

Accepter la situation de manière factuelle et avec bienveillance envers vous-même. Reconnaissez que ce que vous vivez n’est pas une particularité vous concernant uniquement; cela peut arriver à n’importe qui. Soyez indulgent et souple avec vous-même. Imaginez, par exemple, que votre enfant vive ce que vous endurez actuellement : que lui diriez-vous ?
Félicitez-vous pour chaque petit progrès réalisé (par exemple, savoir mieux poser vos limites, prendre du temps pour vous reposer, ne plus vous culpabiliser).

Vous êtes en burn out, et vous ressentez le besoin d’échanger avec un professionnel et de vous faire accompagner pour surmonter cette épreuve. Prenez-rendez-vous avec moi au lien suivant.

6) Suivre vos préconisations médicales

Le burn-out a une origine physiologique plutôt que psychologique, ce qui souligne l’importance de consulter un médecin en cas de suspicion ou de confirmation de cette condition. Par la suite, il est possible de prendre rendez-vous avec un psychiatre ou un psychologue pour un suivi adapté.

Il est essentiel d’éliminer les préjugés concernant le traitement du burn-out, notamment lorsqu’il évolue vers une dépression. Dans de tels cas, un traitement médicamenteux peut être envisagé par un psychiatre. Si l’idée de prendre des médicaments vous inquiète ou si vous craignez une éventuelle dépendance, il est crucial d’exprimer vos craintes à votre psychiatre et de lui poser toutes vos questions relatives au traitement. Prendre des médicaments ne reflète pas une faiblesse, mais peut constituer un soutien significatif pour votre rétablissement. Néanmoins, pour une guérison optimale, un accompagnement global est recommandé.

7) Inspirez-vous d’autres personnes

Regarder des témoignages inspirants de personnes ayant surmonté un burn-out peut être rassurant. Cela vous aidera aussi à comprendre les démarches qu’elles ont entreprises pour se rétablir. Vous aurez la possibilité de choisir parmi ces actions celles qui résonnent le plus avec vous. Vous pouvez trouver ces témoignages dans divers formats, tels que des livres, des groupes Facebook, des podcasts, ou des récits écrits.

8) Posez vos limites au travail

Cela implique de fixer des limites claires et d’apprendre à dire non. Dire non est une façon de respecter vos propres limites.

Vous pouvez décider de couper votre téléphone à une heure précise ou de ne pas consulter vos emails professionnels après une certaine heure. De plus, quand on vous propose une nouvelle mission, rappelez-vous que vous n’êtes pas obligé d’accepter immédiatement. Vous pouvez répondre : « Je vais y réfléchir en vérifiant mon agenda de plus près, et je reviendrai vers toi pour te donner ma réponse. »

Il est aussi conseillé de quitter votre travail à l’heure prévue. Après un certain temps de travail, votre productivité diminue. Le travail accompli risque alors d’être de moindre qualité. Écoutez votre corps et reportez les tâches importantes mais non urgentes au lendemain.

Vous êtes en burn out, et vous ressentez le besoin d’échanger avec un professionnel et de vous faire accompagner pour surmonter cette épreuve. Prenez-rendez-vous avec moi au lien suivant.

9) Apprendre à accepter de l’aide

Dans votre journée, limitée à 24 heures, il est impossible de tout faire par vous-même, surtout si vous souhaitez rester efficace, reposé, et en bonne forme.

Si vous êtes chef d’entreprise ou travaillez en solo, envisagez de déléguer certaines tâches qui peuvent l’être à moindre coût, afin de réduire votre charge mentale. Pour décider si une tâche mérite d’être déléguée, posez-vous les questions suivantes :

– Êtes-vous compétent pour cette tâche ?
– Cette tâche vous demande-t-elle peu de temps ?

Si vous répondez non à ces deux questions, envisagez de déléguer la tâche. Cela vous libérera du temps pour vous-même.

Si vous dirigez déjà une équipe, il est crucial de prendre soin de vous en déléguant et avec une bonne gestion de votre énergie afin de pouvoir prendre soin de vos collaborateurs et être efficace.

10) Parlez en à un professionnel

Parler à un professionnel de l’écoute est crucial. Cela vous permettra de :

Décharger vos émotions, car s’exprimer a un effet thérapeutique.
Comprendre l’origine de votre burn-out. Pourquoi cela vous est-il arrivé à ce moment de votre vie et comment pouvez-vous en sortir ?
Mieux cerner votre relation avec votre travail et vous aider à élaborer des stratégies pour éviter de futurs burn-out.

Vous êtes en burn out, et vous ressentez le besoin d’échanger avec un professionnel et de vous faire accompagner pour surmonter cette épreuve. Prenez-rendez-vous avec moi au lien suivant.

Vous êtes en burn out et vous savez à présent quoi faire pour vous en sortir.  N’hésitez pas à me consulter pour une consultation psychologique, si vous ressentez ce besoin de vous faire accompagner. 

Ces articles pourraient vous plaire

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d'informations pour confirmer votre décision d'orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle,...

Je déteste mon travail je déprime : comment m’en sortir ?

Je déteste mon travail je déprime : comment m’en sortir ?

Vous détestez votre travail et cela vous déprime. Vous êtes perdu, sans savoir comment vous en sortir. Chaque lundi, c'est le même scénario : vous avez une boule au ventre à l'idée d'aller travailler. Vous vous sentez mal dans votre travail. Vous seriez prêt à tout...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *