orientation sereine

 Je ne sais pas dans quoi travailler

Se dire à soi-même, « Je ne sais pas dans quoi travailler » est une préoccupation légitime à laquelle de nombreuses personnes sont confrontés à un moment ou à un autre de leur vie. Trouver sa voie professionnelle peut être difficile dans un monde où les opportunités sont nombreuses, mais aussi changeantes ! Et avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, certains métiers disparaîtront et d’autres apparaîtront aussi. En tant que psychologue et coach en reconversion professionnelle, j’ai rencontré plusieurs jeunes et adultes dans ce cas ! Cela peut donc être une préoccupation pour vous quelque soit votre âge. Dans cet article, je vous livre mes meilleurs conseils pour y voir plus clair et savoir répondre à cette question. C’est parti !

L’importance de la connaissance de soi

 

“Je ne sais pas dans quoi travailler” peut souvent être reformulé en réalité à « Je ne sais pas ce que je veux vraiment ». Avant de chercher à l’extérieur, il est essentiel de se tourner vers soi, de faire une introspection.

Comme un investisseur qui évalue les risques avant d’investir, évaluez vos forces, vos faiblesses et vos aspirations.

Les questions cruciales à se poser 

  • Vos compétences : Quelles sont les compétences que vous possédez déjà et qui pourraient être utiles dans un environnement professionnel ?
  • Vos passions : Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Votre passion pourrait être la clé de votre épanouissement professionnel.
  • Vos valeurs : Dans quel environnement de travail vous sentirez-vous le mieux ? Une entreprise sociale, un grand groupe, une startup ?
  • Vos forces: Quelles sont ces compétences ou qualités que vous pouvez aisément mobiliser, même sous pression ?
  • Vos faiblesses : Y a-t-il des compétences ou des connaissances que vous souhaitez développer ou renforcer ?
  • Vos aspirations : Où vous voyez-vous dans 5 ou 10 ans sur le plan professionnel ?

L’exploration de ces questions peut vous aider à dessiner un chemin professionnel plus clair. Cela vous permettrai d’être en alignant avec vos forces, en reconnaissant vos zones de développement et en ciblant vos aspirations futures.

En complément à ces questions, des outils tels que MBTI, test de personnalité, peuvent donner un aperçu des métiers adaptés à votre personnalité.

Envie d’une boussole pour votre carrière ? 🧭 Si vous avez entre 20 et 40 ans et que vous souhaitez que vos passions et compétences guident enfin votre parcours professionnel, je suis là pour vous. En seulement 6 mois, trouvez la voie qui vous ressemble. Cliquez ici pour échanger avec moi concernant votre situation.

L’importance de la connaissance des métiers

 

Avoir une idée claire des différents métiers est essentiel. Ne pas connaître les métiers en souhaitant s’orienter…C’est un peu comme vouloir acheter une maison sans connaître les différents types d’habitations disponibles. De ce fait, je vous encourage vivement à faire des :

  • Stages et immersions professionnelles : L’une des meilleures façons de connaître un métier est de le vivre de l’intérieur. Vous pouvez en trouver sur le site immersion facile.
  • Entretiens d’enquête : Rencontrer des professionnels et leur poser des questions sur leur quotidien peut vous offrir un aperçu précieux à travers les réseaux sociaux instagram et linkedin.
  • Recherche en ligne : Des sites spécialisés décrivent en détail les métiers, leurs avantages, leurs inconvénients et leurs évolutions possibles, tels que métierscope, onisep.

Le marché du travail en France

 

Selon des statistiques, plus de 60% des emplois de 2030 n’existent pas encore. Il est donc essentiel de comprendre le marché actuel.

Certains secteurs, comme la technologie, connaissent une croissance rapide. Il est donc important d’identifier les secteurs qui recrutent et ceux en croissance via le site du pôle emploi information du marché du travail. Vous pouvez enfin, vous poser la question suivante :

Certains métiers seront particulièrement demandés dans les années à venir. Sont-ils en adéquation avec mes aspirations ?

Importance des softs skills

Il est important d’identifier les compétences recherchées dans le marché du travail. C’est ce qu’on appelle les soft skills. Ils sont de plus en plus valorisés. Ils englobent des traits tels que la communication, le travail d’équipe, la résolution de problèmes, l’adaptabilité, l’écoute active, l’empathie. Et bien d’autres traits. Elles reflètent souvent la façon dont une personne interagit avec les autres, gère des situations complexes ou s’adapte à des environnements en évolution.

Lorsqu’on se pose la question « Dans quoi travailler ? », il faut impérativement identifier et valoriser ses soft skills peut offrir des pistes pertinentes. Par exemple, quelqu’un avec une forte capacité d’écoute et d’empathie pourrait exceller dans des domaines tels que les ressources humaines, le coaching ou le conseil. De même, une personne avec un esprit critique et une forte capacité à résoudre des problèmes pourrait être attirée par des rôles en stratégie ou en analyse.

Par ailleurs, faire une ou plusieurs formation(s) supplémentaire(s) pourraient être un tremplin vers votre métiers de rêve. 

Cessez de patogé en regardant votre vie professionnelle ! Si vous avez entre 20-40 ans et que vous avez l’impression de stagner, de ne pas trouver votre voie, permettez-moi de vous aider à  changer ça. Avec mon coaching, découvrez en 6 mois le job de vos rêves aligné à vos compétences et passions. Contactez-moi juste ici pour en discuter.

La formation, un levier d’orientation 

 

Lorsqu’on ne sait pas dans quoi travailler, il est important de voir cette incertitude non pas comme un obstacle, mais comme une occasion de se former. La formation est un formidable vous permet d’évoluer, progresser sur le plan professionnel.

La formation continue 

La formation continue est un moyen de perfectionner ou d’acquérir de nouvelles compétences tout au long de votre vie professionnelle. Par exemple, imaginons Clara, 28 ans, travaillant dans le marketing depuis plusieurs années. Elle constate une forte demande en compétences numériques et décide de suivre une formation continue en marketing digital. Cette nouvelle compétence lui permet non seulement de valoriser son profil au sein de son entreprise actuelle. Cela lui ouvre aussi des portes vers de nouvelles opportunités dans le secteur du digital.

La réorientation

Par ailleurs, selon des études, un Français sur trois se réoriente au moins une fois dans sa vie. La réorientation peut être le fruit d’une envie de changement, ou simplement d’un désir d’alignement entre ses valeurs et son métier. Prenons l’exemple de Marc, 35 ans, ingénieur en aéronautique. Malgré un poste stable et bien rémunéré, il se rend compte que sa véritable passion est la pédagogie. Après une profonde introspection, il décide de retourner sur les bancs de l’école pour obtenir un master en meef. Aujourd’hui, Marc est professeur de mathématiques dans un lycée, un métier qui le comble chaque jour.

Comme disait un dicton, on vieillit une fois qu’on a fini d’apprendre. La formation, vous permet d’enrichir votre parcours, de vous réinventer et de vous adapter aux évolutions constantes du monde du travail.

 

Le networking, la clef du mystère

 

Votre réseau peut vous aider à répondre à la question qui vous trottent dans le tête: « Dans quoi travailler ? ».

Le networking via le marché caché de l’emploi 

N’hésitez donc pas à miser sur les rencontres professionnelles : Elles permettent de découvrir des métiers que vous ne connaissez pas et surtout d’avoir plus de chance d’intégrer le marché caché de l’emploi. Cela fait référence à toutes ces offres d’emploi qui ne sont pas publiquement annoncées ou diffusées par les moyens traditionnels tels que les sites d’offres d’emploi, les agences de recrutement ou les annonces dans les médias. Estimé à représenter entre 70% et 80% du marché global, ce marché caché est principalement accessible par le biais du réseau professionnel, des recommandations ou encore des candidatures spontanées. Le marché caché offre souvent des postes adaptés aux compétences uniques et aux aspirations des candidats. Par exemple, une start-up à la recherche d’un profil spécifique pourrait ne pas publier une offre d’emploi, mais pourrait l’offrir à quelqu’un de son réseau correspondant parfaitement à ses besoins.

Le networking via les réseaux sociaux

Vous pouvez développer votre réseau via Linkedin. D’expérience cela fonctionne très bien. Dans mon cas, j’ai pu avoir plusieurs appels et visio avec des professionnels inconnus par ce biais.

Vous pouvez également miser sur les groupes et associations professionnelles. Rejoindre ces groupes liés à votre domaine d’intérêt peut vous aider à mieux comprendre un secteur que vous avez en tête (ex. la finance, le social) et à établir des contacts utiles.

Accepter l’incertitude

 

Il est naturel de ressentir de l’incertitude. Cependant, cette incertitude peut être le moteur de l’exploration.

Il est crucial de reconnaître et d’accepter l’incertitude comme une partie normale de la recherche professionnelle. Tout comme un marin ne peut contrôler les vagues et les vents, vous ne pouvez pas prévoir chaque détail de votre parcours.

Voici mes conseils :

Lâcher prise sur le besoin de tout contrôler: Établissez un plan car vos objectifs sont importants, mais ne soyez pas trop rigide. Au fur et à mesure de votre avancée, il y a aussi des points qui s’éclairciront.

Appuyez-vous sur les autres : Dans les moments d’incertitude, avoir un réseau solide est inestimable. Que ce soit des amis, de la famille ou des mentors, des coachs ces personnes peuvent offrir des conseils, partager leurs propres expériences d’incertitude, et vous rappeler que vous n’êtes pas seul.

Toutefois, si vous avez l’impression de ne pas avancer dans votre choix, et vous souhaitez passer incertitude à la clareté au sujet de votre avenir. Vous êtes au bon endroit. Je vous aide à trouver  un métier qui vous correspond vraiment et que vous aimez en 3-6 mois chrono. Prêt à relever le défi ? Discutons-en ensemble ici.

Dire « Je ne sais pas dans quoi travailler » n’est pas un aveu de faiblesse, mais le début d’une introspection nécessaire pour vous. Le marché du travail en France est en constante évolution, et offre de nouvelles opportunités chaque jour. La clé est de s’adapter, de se former et de rester ouvert à la découverte de divers métiers.  Chaque jour, je rencontre de nombreuses personnes dans cette situation, 16 ans, 20 ans, 30 ans, 40 ans et même 60 ans. Je terminerai sur ces mots. Comme un investisseur s’arme de patience et de persévérance, chaque individu a le potentiel de trouver sa voie, avec les bons outils et la bonne attitude ! 

Ces articles pourraient vous plaire

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

Je suis en burn out : que faire ?

Je suis en burn out : que faire ?

Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L'impression de ne plus avoir d'énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où...

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d'informations pour confirmer votre décision d'orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle,...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *