orientation sereine

Se reconvertir en indépendant: comment avoir des clients?

Quand on se reconvertit en indépendant, la première étape, c’est souvent de suivre une formation. Mais celle qui vient juste après, c’est de mettre au point une stratégie pour décrocher ses premiers clients ! Réseaux sociaux, SEO, avis clients, publicité, e-mailing et offre high ticket : on passe en revue les différentes options pour démarrer son activité d’indépendant. C’est partie !

se reconvertir en indépendant comment avoir des clients

Comment avoir des clients en ligne?

Marketing entrant

La logique du marketing entrant, c’est de faire venir le client potentiel à votre site grâce, essentiellement, à de la production de contenu. Il s’agit d’attirer l’attention en diffusant une information intéressante. Cela peut se faire, par exemple, en publiant des articles au travers d’un blog, en mettant en ligne un podcast ou une vidéo. Mais aussi par l’écriture d’un livre blanc ou l’organisation d’un webinaire.

Quel que soit sa nature, le contenu publié doit être qualitatif. Il doit se distinguer par sa pertinence et son unicité. Ce contenu sert à démontrer votre expertise, votre valeur ajoutée, votre connaissance aiguisée, un savoir-faire solide. L’idée, c’est d’asseoir votre autorité dans votre domaine de prédilection et d’être perçu comme un spécialiste. Ce n’est pas parce que l’on débute en tant qu’indépendant qu’on ne peut pas être sur ce positionnement là. En effet, même lorsque l’on vient de se reconvertir en indépendant, on peut très bien capitaliser sur ses compétences nouvellement acquises.

Comment faire ?

Évidemment pour être relayé efficacement et toucher une large audience. Ce contenu ne peut se passer des réseaux sociaux. À vous de déterminer en fonction de l’âge de votre cible, de son lieu de vie, de ses habitudes, etc, quels sont les réseaux sociaux les plus appropriés. Par exemple, si votre activité d’indépendant s’adresse à des seniors, à priori, il vaut mieux être sur Facebook que sur Snapchat. Et si vous ciblez des jeunes, c’est plutôt le contraire.

Enfin, la clé de voute du marketing entrant d’un indépendant, c’est l’optimisation du SEO. Tout doit être pensé pour renforcer le référencement, les premiers résultats d’un moteur de recherche étant les plus consultés. Vous devez donc raisonner en terme de mots clés lorsque vous produisez du contenu, réfléchir à l’architecture et l’ergonomie de votre site, ne pas oublier le maillage interne et externe, etc.

Un autre point essentiel quand on veut améliorer son positionnement sur Google est d’afficher des avis clients. En effet, ceux-ci sont perçus comme du contenu, en plus de renforcer l’intérêt et la confiance du prospect envers l’indépendant. Ils permettent aussi d’augmenter le ranking. Plus le volume d’avis et la note moyenne sont importants, plus le classement s’en trouve amélioré. Comme il est difficile d’être sur tous les fronts, une bonne idée peut être de confier la gestion des opinions clients à une plateforme qui se charge de les collecter et de les contrôler. Le bénéfice est double. En sollicitant vos clients, la plateforme, recueille davantage d’avis. En effet, c’est un excellent pour le référencement et en les certifiant, cela leur donne plus de poids ce qui est de nature à convaincre un client potentiel.  

Pour un indépendant, le marketing entrant cumule certains avantages comme celui d’être une stratégie peu coûteuse mais pour autant impactante et personnalisée. Évidemment, cela comporte aussi un inconvénient de temps. Produire un contenu de qualité se révèle chronophage et nécessite un minimum de créativité.

Marketing sortant

Le marketing sortant, c’est une démarche plus traditionnelle, ici, on cherche à atteindre ses clients potentiels. Concrètement, il s’agit de diffuser son message à travers différents canaux en visant une audience large. Le message promeut l’entreprise, la marque ou l’indépendant qui l’émet et doit donner envie au destinataire de profiter de ses services ou produits.

Parmi les moyens employés, on peut citer la publicité. Que ce soit un encart dans la presse locale, une annonce à la radio, une bannière sur un site, un flyer chez un commerçant ou une affiche. Ce sont des dispositifs qui permettent d’être lu/vu/entendu par un grand nombre de personnes. Parmi ces gens qui auront perçu le message, certains ne seront pas intéressés mais ils pourront le relayer lors d’une conversation avec des proches qui pourraient avoir besoin de tel ou tel service.

Comment faire ?

Dans le même genre d’idées, certains indépendants choisissent de démarcher par e-mails, c’est à dire de contacter des personnes pour leur présenter leur offre de services ou de produits. La base pour rendre attractif l’e-mail et se donner une chance qu’il débouche sur un appel. Pour cela, il faut avoir un titre percutant, des phrases qui accrochent, un message clair et concis et bien sûr, un call to action pour que le prospect planifie un rendez-vous.

Il est aussi envisageable pour un indépendant d’être présent sur un salon professionnel par le biais d’un stand. C’est l’occasion de rencontrer des dizaines de personnes dans la même journée et de nouer un premier contact dont les gens se souviendront plus facilement qu’après un échange téléphonique. Le pré-requis ici, c’est d’être à l’aise dans ce genre d’exercice et d’apprécier de parler à des gens toute la journée. Le bémol de ce genre d’opération, c’est un budget conséquent.

Le marketing sortant, en s’adressant à un large public, accroît la visibilité et la notoriété de la marque. Cela étant pour un indépendant qui débute, c’est une option assez coûteuse.

Pourquoi proposer une offre high ticket ?

 

C’est tentant de proposer une offre premium mais toutes les activités ne s’y prêtent pas. En revanche, si vous êtes indépendant et que vous vendez votre expertise sous forme de conseil ou d’accompagnement comme par exemple, en coaching ou en formation, l’offre high ticket a toute sa place.

En souscrivant pour une telle offre, le client se sent privilégié, payer cher lui garantit l’accès à ce que d’autres n’ont pas. Il a donc une attente légitime et vous devez être sûr de le combler ou au moins de mettre en place tous les moyens pour y arriver.

En packageant votre offre, vous devez donc réfléchir à ce que vous allez « mettre » en plus dans le high ticket, qu’est-ce qui va justifier un montant beaucoup plus élevé que les offres standards.

L’avantage indéniable du high ticket pour un indépendant, c’est qu’il va accroître votre chiffre d’affaires rapidement et vous permettre de dégager une marge plus importante que vous pourrez éventuellement réinvestir.

Cela va aussi booster votre efficience. En effet un client qui dépense une somme élevée est davantage investi et motivé pour atteindre son objectif.

Les questions à se poser pour décider

Comme pour toutes les décisions concernant votre petite entreprise, il faut bien réfléchir avant et être aligné avec ce que vous souhaitez. Vous pouvez vous demander ce qui est le plus important pour vous en tant qu’indépendant. Par exemple, gagner de l’argent rapidement, accompagner ceux qui en ont besoin, avoir un maximum de clients, satisfaire vos clients, etc.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse et plusieurs peuvent cohabiter ! Évidemment la notion de gain financier est incontournable, être indépendant, même dans un métier tourné vers l’humain, ne signifie pas être philantrope. C’est pourquoi un autre aspect de la réflexion consiste à s’interroger sur le coût de ce que vous apportez à votre client. Ce qui vous différencie de vos concurrents. Ou encore, combien seriez-vous prêt vous-même à payer la prestation que vous proposez…

Tout ça pour dire que, si vous mettez une offre high ticket au programme, assumez-la et ne vous sentez pas imposteur de demander un tel montant. Si votre offre est bien structurée et que vous le faites car vous croyez en votre savoir-faire alors votre proposition est légitime.

Combien de temps, faut-il pour vivre de son activité?

 

Qu’est-ce que c’est vivre de son activité?

 

La notion « vivre de son activité » est très personnelle. Certains indépendants espèrent, dans un premier temps, ne pas perdre d’argent. D’autres souhaitent se dégager quelques centaines d’euros et pour d’autres encore, il s’agit de se verser un salaire permettant de couvrir leurs dépenses.

A vous de voir ce que cela signifie pour vous et quels objectifs vous vous fixez en terme de revenus.  Par exemple, de combien avez-vous besoin pour poursuivre sereinement en tant qu’indépendant, en-deçà de quel montant, votre situation serait difficile, etc.

La notion de rapidité est tout autant subjective : de quelques semaines à plusieurs mois voire années, tout le monde n’a pas la même échelle du temps. Afin que vous puissiez vous auto-évaluer, la bonne idée, cela peut-être d’établir un calendrier avec vos objectifs (chiffre d’affaires et/ou nombre de clients…) ainsi que les dates butoirs qui l’accompagnent.

Comment gagner de l’argent rapidement?

 

Il n’y a pas de secret pour démarrer une activité et réussir à en tirer profit. Cela demande d’investir du temps, parfois un peu d’argent, de mobiliser toutes ses ressources et de déployer beaucoup d’énergie… Il est certain que le démarrage est une étape primordiale mais quand on souhaite se lancer comme indépendant, il faut garder en tête que ce n’est pas un sprint mais plutôt un marathon. Pérenniser son activité exige de penser toujours à l’étape d’après, d’adapter si cela est nécessaire son offre. Il faut innover de temps en temps. Et surtout, s’assurer constamment de la qualité de son service, d’assurer un chiffre d’affaires suffisant… Au final, être indépendant, c’est veiller à tous ces éléments en même temps.

Lancer son activité ne s’improvise pas et le travail réalisé en amont ne peut pas être négligé. Le business model doit être clair, l’étude de marché, solide, et la vision doit dépasser le court terme. Si vous souhaiter changer de métier, ou vous reconvertir vers l’entrepreneuriat, je propose des coaching pour vous accompagner à trouver puis concrétiser votre projet professionnel. Cela vous permet de passer à l’action et oser le changement de carrière. Alors, si vous vous sentez perdu, vous n’êtes pas sûre de votre projet professionnel ? C’est peut être un signe. Vous avez besoin de clareté. Contactez-moi. En tant que psychologue et coach en reconversion indépendante moi-même, je me ferais un plaisir de vous répondre sous 72h. 

 

Ces articles pourraient vous plaire

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

Je suis en burn out : que faire ?

Je suis en burn out : que faire ?

Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L'impression de ne plus avoir d'énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où...

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d'informations pour confirmer votre décision d'orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle,...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *