orientation sereine

Pas de master : que faire ?

En tant qu’étudiant sans master, vous vous demandez probablement quoi faire ensuite. Le master est souvent considéré comme une voie privilégiée vers de nombreux métiers, mais ces dernières années, l’admission en master est devenue de plus en plus sélective. De nombreux diplômés de licence se retrouvent ainsi confrontés à des refus d’admission en master. Comment faire face à ce sentiment d’échec scolaire et comment obtenir une admission dans une formation à tout prix ? En tant que psychologue et coach en orientation scolaire, je suis confronté à cette situation fréquemment. De plus en tant que membre de la génération Z, j’ai moi-même traversé ces périodes de sélection après l’obtention de ma licence de psychologie.  Si vous vous trouvez dans cette situation, je vous invite à découvrir mes meilleurs conseils.

Pas de master : que faire  ? Utilisez vos droits

Je comprends que mettre ces conseils en pratique peut être difficile. Cependant, il est essentiel de connaître vos droits. Le master est accessible aux étudiants titulaires d’une licence (bac +3) ayant validé 180 crédits ECTS. Bien que sélectif, vous avez le droit de poursuivre vos études. Si vous n’avez reçu aucune proposition d’admission, vous pouvez faire appel au recteur pour demander un recours. Celui-ci vous proposera alors trois choix de masters disponibles. Bien que ce dispositif ne soit pas toujours parfait, il reste une option à ne pas négliger. En effet, certains établissements disposent de places vacantes, ce qui peut vous offrir une opportunité à saisir.

1. Ayez un regard neutre sur votre profil scolaire

Dossier bon ou moyen ? 

N’oubliez pas que malgré la demande de recours auprès du recteur, l’admission en master n’est pas garantie. En général, si vous n’êtes pas retenu en master, cela signifie que votre dossier académique est considéré comme moins bon que d’autres. Bien que cela puisse être décevant, l’accès aux masters est devenu très compétitif, surtout pour ceux en tension, où le nombre de demandes dépasse largement le nombre de places disponibles.

Retentez votre chance

Dans de telles situations, que pouvez-vous faire ? Dans certains cas, tenter à nouveau votre chance l’année suivante peut être une option. Cela vous permettra de peaufiner votre dossier académique.

Mais comment procéder concrètement ? Nous aborderons justement cela dans les prochains paragraphes.

2. Usez de stratégie pour obtenir une place en master

Assurez-vous de perfectionner votre CV

On a souvent tort de considérer le CV comme une simple présentation de parcours. Pourtant, il s’agit souvent d’un élément crucial et distinctif dans votre dossier. En effet, il met en lumière vos connaissances, vos compétences et vos qualités personnelles, autrement dit vos compétences générales. Certains étudiants, en plus de leur parcours universitaire, ont effectué des stages ou des jobs étudiants en cohérence avec le master visé. De plus, ils ont exprimé clairement un projet professionnel dans leur lettre de motivation. Posez-vous cette question :

Si vous étiez membre du jury devant examiner des centaines de dossiers pour 20 places, prendriez-vous le risque de sélectionner des candidats ayant peu d’expérience de stage et des résultats moyens ? Ou seriez-vous plus enclin à choisir des candidats ayant de bons résultats académiques et ayant effectué des stages ?

Misez sur d’autres atouts 

Cela signifie-t-il que si vous avez des résultats moyens, vous n’avez aucune chance d’être retenu en master ? Absolument pas. Cependant, cela implique que si vous avez des résultats moyens, vous devez adopter une approche plus stratégique pour décrocher votre place. Misez donc sur vos compétences, vos expériences professionnelles, associatives ou bénévoles qui peuvent renforcer votre candidature. En outre, exprimez votre motivation réelle pour le master en question.

Mon exemple personnel

Si vous êtes moyen en terme de résultats scolaires…Il est encore plus important pour vous, de parfaire votre CV. Tout simplement pour vous démarquez. Dans mon cas, je savais parfaitement que je voulais être psychologue dès mes 2 premières années en licence de psychologie. J’ai donc volontairement eu une stratégie pour être prise en master. J’ai fait dès ma 2ème année, j’ai réalisé 3 stages facultatifs, et un volontariat de 9 mois en service civique. Cela m’a permis d’être retenu malgré des notes relativement moyennes (12). Cela vous montre l’importance de travailler son projet professionnelle afin d’avoir une vision et un parcours assez cohérent.

3. Une alternative souvent négligé : le volontariat service civique

Qu’est-ce que c’est ?

Vous pouvez en profiter pour réaliser un volontariat en service civique. Il s’agit d’une mission d’intérêt général que vous pouvez réaliser. Ce dispositif est ouvert aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. La mission peut durer de 6 à 12 mois et couvre divers domaines tels que le social, l’éducation, le sport, etc. Le service civique offre aux jeunes une indemnité de l’État de 499,59 euros, souvent cumulable avec la bourse étudiante.

Comment le volontariat en service civique m’a aidé à avoir un master 

En 2017, j’ai échoué lamentablement à ma 3ème année de licence en psychologie. La vérité est que j’avais sous-estimé la charge de travail de la 3ème année de licence et je ne m’étais pas suffisamment préparé, malgré mes stages effectués. Perdu, je me demandais comment améliorer mon dossier, refaire ma 3ème année et être admis en master. J’ai décidé de m’inscrire à l’AFEV de Bordeaux pour devenir bénévole pendant 2 heures par semaine auprès de jeunes. Ma mission était d’aider ces jeunes aux devoirs et de leur faire découvrir la ville et la culture de Bordeaux. Cette première expérience m’a permis de postuler en tant que volontaire en service civique auprès de l’AFEV.

Comment j’ai valorisé mon expérience pour être pris en master 

Par la suite, ma candidature a retenu leur attention et je suis devenu volontaire en service civique à l’AFEV. Ce fut ma première expérience dans la vie active, où j’ai pu développer des compétences que j’ai valorisées pour postuler en master de psychologie :

– Animation de réunions avec des jeunes
– Animation de réunions avec des partenaires socio-éducatifs
– Accompagnement de jeunes étrangers dans l’apprentissage du français
– Aide aux devoirs pour un jeune
– Création d’un atelier journal au lycée avec des élèves
– Suivi et accompagnement des bénévoles étudiants

J’ai également acquis toute une série d’autres compétences sociales, telles que le travail en équipe, la communication efficace et la capacité à parler en public sans appréhension.

Et vous, qu’attendez-vous ? Allez chercher l’expérience dont vous avez besoin ! Si cela a été possible pour moi, pourquoi ne le serait-ce pas pour vous ?

4. Trouvez un job étudiant pour être pris en master 

 

Ce témoignage de Claudya C., nous montre l’importance des stages et des jobs pour les étudiants qui souhaitent être sélectionnés pour le master.

Pour la sélection en Master, cela a été très difficile. Il est important de noter que j’ai échoué à la licence pour seulement 0,03 points, ce qui signifiait que je devais rattraper une seule matière. Cela m’a donné du temps que j’ai mis à profit en effectuant des stages. Ma première stratégie a donc été de multiplier les stages, ce qui m’a permis de développer des projets concrets. Parallèlement, j’ai également travaillé dans divers petits emplois, ce qui, semble-t-il, a renforcé ma candidature. Mon objectif initial était de postuler en psychologie clinique de la santé. Malheureusement, ma candidature n’a pas été retenue, ce qui m’a amené à explorer un autre domaine de la psychologie : celui du travail et des organisations. J’ai été acceptée dans ce domaine et je suis désormais psychologue. Cependant, cela ne m’empêche pas de continuer à m’intéresser à la psychologie clinique.

Claudya C., ancienne étudiante de Master de psychologie

5. L’erreur à éviter à tout prix lorsqu’on veut être pris en master 

Ne rien tenter 

Et ainsi, se retrouver pendant plusieurs années sans développer son expérience. Dans un second temps, elle nous montre l’importance d’élargir son champ des possibilités de Master. Bien souvent, plusieurs chemins permettent d’arriver à Rome. Avez-vous exploré toutes les possibilités qui permettent de travailler dans le secteur qui vous intéresse ? Alors, deux précieux conseils :

1) Assurez-vous qu’il n’y ait pas d’autres masters qui mènent au métier que vous voulez exercer.

2) Faites-vous absolument accompagner dans votre choix d’orientation.

Cela vous évitera de perdre beaucoup de temps dans vos études. J’ai eu l’opportunité d’accompagner de nombreux élèves. Certains, après deux ans sans trouver de master, se sont retrouvés dans une situation de désarroi et de dépression. Si vous vous trouvez dans cette situation et que vous êtes déterminé à prendre en main votre avenir et à changer les choses, n’hésitez pas à me contacter. Ensemble, nous trouverons une solution grâce aux séances de coaching que je propose.

 

Pas de master : que faire ? Et bien, vous avez la réponse. Vous savez à présent, quoi faire et quoi éviter pour optimiser votre candidature. Si vous êtes prêt à passer à l’action, et vous souhaitez bénéficier d’un coaching pour étudiant à ce sujet. Contactez-moi. Je vous répondrai sous 72h max.

Ces articles pourraient vous plaire

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

Je suis en burn out : que faire ?

Je suis en burn out : que faire ?

Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L'impression de ne plus avoir d'énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où...

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d'informations pour confirmer votre décision d'orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle,...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *