orientation sereine

orientatrice scolaire : je vous dit tout !

Tantôt appelé « orientatrice scolaire », « conseiller d’orientation » ou « psychologue de l’éducation nationale…Qui sont ces personnes formées à l’orientation ? En quoi consiste ce métier ? Quelles formations permettent de l’exercer ? Comment un jeune peut-il trouver sa voie grâce à une conseillère d’orientation ? En tant que psychologue et conseillère d’orientation depuis des années maintenant…Existe-t-il une meilleure personne que moi-même pour répondre à la question ? Je vous dis tout sur le métier. C’est parti ! 

orientatrice scolaire

1. Orientatrice scolaire ou conseillère d’orientation : pour qui et pourquoi? 

 

Le rôle des conseillères d’orientation

Une orientatrice scolaire est couramment appelée « conseillère d’orientation ». Elle travaille avec des collégiens, lycéens et étudiants pour les accompagner et les guider afin qu’ils trouvent leur voie. C’est-à-dire un ensemble de métiers et de formations adaptés à leurs besoins et à leurs aspirations.

Quand consulter une conseillère d’orientation ?

Dès le collège, les élèves doivent choisir de s’orienter vers une voie générale et technologique ou vers une voie professionnelle.

Au lycée, dès la classe de seconde, le choix des spécialités générales peut influencer les admissions après le baccalauréat.

En terminale, les élèves doivent faire face à un large éventail de choix parmi environ 20 000 formations sur Parcoursup. Ils doivent alors sélectionner la formation la plus adaptée en termes de format et de contenu à leurs attentes, mais surtout à leur projet professionnel.

Une fois engagés dans l’enseignement supérieur, il peut arriver que les étudiants se rendent compte qu’ils se sont trompés de voie. À ce stade, ils peuvent avoir besoin d’être orientés pour effectuer un choix différent et plus pertinent.

 

2. Quelles sont les missions du conseiller d’orientation dans le public ?

Les principales missions de la conseillère d’orientation, également appelée « psychologue de l’éducation nationale », sont les suivantes :

– Accueillir et conseiller le public au sein des CIO (accueil des parents, des jeunes et des adultes à la recherche d’une formation, orientation vers des documents adaptés).
– Apporter un soutien aux professeurs dans les établissements scolaires (en fournissant des documents liés à l’orientation, en élaborant un programme d’activités annuel liées à l’orientation).
– Effectuer des suivis individualisés dans les établissements scolaires (écoute psychologique, conseils en orientation, suivi des élèves en difficultés ou en décrochage scolaire).
– Collaborer avec différents interlocuteurs tels que les chefs d’établissement, les conseillers principaux d’éducation (CPE) et les professeurs principaux.

Ces conseillers d’orientation, désormais appelés « psychologues de l’éducation nationale », bénéficient du statut de fonctionnaires. Ils peuvent être soit fonctionnaires contractuels pour ceux n’ayant pas passé de concours. Ou alors,  fonctionnaires titulaires pour ceux ayant réussi le concours de la fonction publique. Environ cinquante postes sont ouverts chaque année. Avec l’expérience, ces conseillers d’orientation peuvent évoluer vers des postes tels que chef d’établissement, directeur de CIO ou inspecteur de l’éducation nationale.

Si vous êtes parent et que vous souhaitez bénéficier des services d’une conseillère d’orientation pour votre enfant, car il ne sait pas quoi faire plus tard alors qu’on lui demande de faire des choix, contactez-moi. Je proposerai à votre enfant un plan d’action pour sortir de son indécision.

3.Comment devenir conseiller d’orientation?

 

Devenir conseillère d’orientation indépendante ou coach en orientation scolaire

Effectivement, ce métier peut être exercé en tant qu’indépendant. Dans ce cas, il n’existe pas de réglementation particulière pour ce métier en France. Chacun peut se former et devenir conseiller d’orientation indépendant ou encore coach en orientation scolaire. Cependant, il est fortement recommandé de se former aux méthodes et aux outils du conseiller d’orientation. L’orientation est un processus complexe où de nombreux éléments doivent être pris en compte pour guider un jeune de manière efficace. Il est donc essentiel de suivre une formation adéquate pour exercer ce métier de façon professionnelle et compétente.

Devenir conseillère d’orientation psychologue dit « psychologue de l’éducation nationale »

En établissements publics et dans les Centres d’Information et d’Orientation (CIO), les conseillers d’orientation sont en réalité des individus titulaires d’un Master en psychologie de l’orientation sur une période de 2 ans, ou bien d’un Master en psychologie du travail et des organisations. Cette formation implique d’abord l’obtention d’une Licence de psychologie sur une période de 3 ans à l’Université. Personnellement, j’ai suivi cette voie de formation. J’ai obtenu mon master en psychologie des transitions : orientation, insertion, conseil à Aix-en-Provence en 2020. 

Vous souhaitez devenir orientatrice scolaire ? Je vous forme durant 3 mois au métier de conseiller(e) d’orientation indépendant(e) ! Contactez-moi pour vous inscrire à la prochaine session de formation. 

4.Conseillère d’orientation : un métier différent selon le statut

 

Comme je vous disais précédemment, il existe deux catégories de conseillères d’orientation. Celles qui exerçent de façon indépendante, et celles qui exerçent en tant que fonctionnaires d’état. J’ai été à la fois conseillère d’orientation fonctionnaire d’état et conseillère d’orientation indépendante.  Je vous donne mon avis sur les inconvénients/avantages liés à ces différents statuts. 

    Avantages du métier de psychologue de l’éducation nationale 

    1. Solide formation en psychologie : Les psychologues de l’éducation nationale bénéficient d’une formation approfondie en psychologie, avec un diplôme de niveau Bac +5, ce qui leur permet d’avoir une expertise professionnelle solide dans leur domaine.

    2. Diversité du public cible : Les psychologues de l’éducation nationale travaillent avec une variété d’élèves, y compris ceux en difficulté scolaire, ceux présentant des troubles de l’apprentissage, des élèves TDAH/haut potentiel, etc. Cela leur permet d’adapter leur approche en fonction des besoins spécifiques de chaque individu.

    3. Diversité des missions : Le métier offre une grande diversité de missions, allant de l’orientation professionnelle à l’écoute psychologique en passant par l’intervention en classe et la participation à des réunions avec les parents et les enseignants. Cette diversité rend le travail enrichissant et stimulant.

    Inconvénients du métier de psychologue de l’éducation nationale 

     

    1. Salaire faible : Le salaire des psychologues de l’éducation nationale est souvent considéré comme relativement bas par rapport au niveau de qualification requis et aux responsabilités du poste. Cela peut être particulièrement vrai dans certaines régions où le coût de la vie est élevé.

    2. Charge de travail élevée : Les psychologues de l’éducation nationale sont souvent affectés à plusieurs établissements en plus du Centre d’Information et d’Orientation (CIO), ce qui peut entraîner une charge de travail importante et peu de temps disponible pour chaque élève. Cela peut limiter la durée des entretiens et la possibilité de mener des activités plus approfondies, comme la passation de bilans d’orientation.

    Malgré ces inconvénients, le métier de psychologue de l’éducation nationale reste une profession gratifiante pour ceux qui sont passionnés par l’accompagnement des jeunes et le domaine de l’éducation.

    5. Les avantages / inconvénients du conseiller(e) d’orientation indépendant(e)

     

    Voici avantages d’être conseiller d’orientation indépendant 

    1. Charge de travail réduite : Avec un nombre limité d’élèves à accompagner chaque mois, vous pouvez accorder plus de temps et d’attention à chaque individu, offrant ainsi un accompagnement plus personnalisé et approfondi.

    2. Flexibilité géographique : En travaillant à distance, vous avez la liberté de choisir votre lieu de travail, ce qui vous permet d’atteindre et d’accompagner des jeunes de diverses régions géographiques, voire même internationales.

    3. Autonomie : En tant qu’indépendant, vous êtes votre propre patron, ce qui signifie que vous avez le contrôle total sur votre emploi du temps, vos méthodes de travail et votre développement professionnel.

    Inconvénients d’être conseiller d’orientation indépendant 

    1. Défi de l’indépendance et du développement d’activité : Les premiers mois peuvent être difficiles alors que vous vous adaptez à votre nouveau rôle. Il est essentiel d’être très organisé, déterminé et capable de développer une stratégie marketing efficace pour attirer régulièrement de nouveaux clients.

    2. Périodes creuses : Comme dans toute activité indépendante, il peut y avoir des périodes où la demande de services est plus faible, par exemple pendant les mois d’été. Il est important d’anticiper ces périodes et de planifier en conséquence pour maintenir une stabilité financière.

    3. Travail solitaire : Travailler de manière indépendante peut parfois être isolant, surtout si vous êtes habitué à travailler en équipe. Il est essentiel de trouver des moyens de rester connecté et de créer un réseau de soutien, que ce soit en contactant régulièrement votre entourage ou en rejoignant des groupes professionnels.

    Vous souhaitez devenir orientatrice scolaire ? Je vous forme durant 3 mois au métier de conseiller(e) d’orientation indépendant(e) ! Contactez-moi pour vous inscrire à la prochaine session de formation. 

    Comment une conseillère d’orientation peut aider un jeune concrètement ?

     

     Les stéréotypes sur les conseiller d’orientation

    De façon très courante, j’ai entendu beaucoup de critiques autour de moi concernant les conseillers d’orientation. Aussi loin que je me souvienne, mon père les détestait. « Ils choisissent pour toi ta voie », disait-il souvent. Par la suite, il a appris que je voulais en faire mon métier ! Je vous laisse imaginer sa tête.

    La réalité, c’est que souvent, on pense qu’un conseiller d’orientation choisit pour le jeune. Ou encore, qu’il informe le jeune sur les métiers et les formations tout simplement. Pourtant, les choses ne sont pas aussi simplistes que cela. C’est une méconnaissance du métier.

    Le véritable rôle du conseiller d’orientation

    Le conseiller d’orientation aide le jeune à s’orienter lui-même. Il prend en compte plusieurs paramètres pour cela : 

    1. La personnalité du jeune : Comprendre la personnalité de l’élève est crucial pour identifier ses forces, ses faiblesses et ses préférences, ce qui contribue à une orientation plus adaptée.

    2. Les domaines d’intérêts, les aptitudes et les motivations : Prendre en compte les intérêts, les compétences et les motivations du jeune permet de lui proposer des options qui correspondent à ses centres d’intérêt et à ses objectifs personnels.

    3. Les valeurs et le style d’apprentissage : Comprendre les valeurs du jeune ainsi que sa manière d’apprendre peut guider vers des choix éducatifs qui correspondent à ses besoins et à sa manière d’assimiler les connaissances.

    4. L’analyse du marché du travail et des formations existantes : Tenir compte des réalités du marché du travail et des opportunités de formation disponibles est essentiel pour garantir que l’orientation proposée soit réaliste et pertinente.

    5. Techniques d’entretien et utilisation des tests psychologiques : Maîtriser ces outils permet d’approfondir la compréhension du jeune et de fournir des conseils plus précis et personnalisés.

    En adoptant cette approche globale et individualisée, les conseillers d’orientation peuvent véritablement accompagner les jeunes vers des choix d’orientation éclairés et adaptés à leurs besoins et à leurs aspirations.

    Vous souhaitez devenir orientatrice scolaire ? Je vous forme durant 3 mois au métier de conseiller(e) d’orientation indépendant(e) ! Contactez-moi pour vous inscrire à la prochaine session de formation. 

    A présent, le métier de conseiller d’orientation n’a plus aucun secret pour vous. Vous en savez désormais beaucoup sur ces fameuses “orientatrices scolaires”. J’espère vous avoir inspiré à vous lancer dans cette voie, si tel est votre souhait. Ou mieux encore, à envisager de contacter une conseillère d’orientation si vous en ressentez le besoin ! Vous pouvez également me contacter directement ici. Je vous répondrai sous 72h maximum.

    Ces articles pourraient vous plaire

    Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

    Comment trouver un métier qui me plaît ? (4 étapes)

    Vous vous sentez perdu professionnellement et souhaitez trouver un métier qui vous plaît, mais vous ne savez pas par où commencer. Un jour, vous avez une idée. Le lendemain, une autre. Cette indécision rend difficile le choix d'une profession qui vous correspond...

    Je suis en burn out : que faire ?

    Je suis en burn out : que faire ?

    Vous êtes en burn-out et vous vous demandez que faire. Vous vous sentez épuisé au quotidien. L'impression de ne plus avoir d'énergie pour aller travailler vous accable. Rapidement, vous vous sentez submergé. Les jours passent et vous vous interrogez sur le moment où...

    Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

    Se réorienter vers les ressources humaines : comment faire ?

    Vous envisagez de vous orienter vers les ressources humaines, mais vous hésitez encore sur ce choix ? Ou peut-être êtes-vous à la recherche d'informations pour confirmer votre décision d'orientation ? En tant que psychologue et coach en orientation professionnelle,...

    Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
    Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

    Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

    Les commentaires

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *