orientation sereine

Consulter un conseiller d’orientation : comment faire?

Vous envisagez de consulter un conseiller d’orientation pour aider votre enfant à faire ses choix d’orientation ou à naviguer à travers Parcoursup. Cependant, vous vous interrogez sur la manière de choisir le bon professionnel. Vous vous demandez quel expert serait le plus adapté pour accompagner votre adolescent dans sa scolarité. Pendant ce temps, les décisions d’orientation et les dates limites approchent rapidement.

En tant qu’ancienne conseillère d’orientation en lycée public, et actuellement psychologue et coach en orientation indépendante, je suis bien placée pour vous fournir toutes les informations nécessaires avant de consulter un conseiller d’orientation. Dans cet article, je vais vous révéler tous les éléments à connaître sur cette profession, afin que vous puissiez choisir le meilleur professionnel pour votre enfant.

 1.Qu’est-ce qu’un conseiller d’orientation ?

Entre mythe et réalité : démystifions le métier

Quand j’ai débuté ma carrière en tant que conseillère d’orientation, j’ai rapidement constaté que de nombreux préjugés entouraient ce métier. Beaucoup pensent que le rôle principal du conseiller d’orientation est de fournir simplement des informations sur les différentes filières de formation. Ou encore, de dicter aux jeunes ce qu’ils devraient faire dans le futur. Cependant, il y a à la fois du vrai et du faux dans ces perceptions. Permettez-moi de démystifier ce métier !

Mes missions principales

En tant que psychologue et coach en orientation scolaire et professionnelle, je considère que j’ai quatres missions principales :

1. Aider le jeune à identifier sa personnalité, ses intérêts professionnels, ses valeurs, ses forces et ses faiblesses, ainsi que ses capacités, afin de favoriser une meilleure connaissance de soi.

2. Permettre au jeune d’utiliser cette connaissance de lui-même pour prendre des décisions d’orientation conscientes et éclairées.

3. Informer le jeune sur les différentes filières de formation disponibles et sur les modalités d’accès à celles-ci.

4. Élaborer des stratégies pour accroître les chances des jeunes d’atteindre des formations qui correspondent au mieux à leur projet professionnel.

Malgré cela, les clichés persistants sur les conseillers d’orientation demeurent. Je crois comprendre les raisons de cette persistance, et je vais vous les expliquer dans les prochains paragraphes.

2. Les conseillers d’orientations peuvent-ils accompagné les jeunes de façon pertinente ?

 

La posture de l’ancien conseiller d’orientation

Il fut un temps où les conseillers d’orientation se limitaient essentiellement à ce rôle, celui de conseiller. Ils n’avaient pas de formation de psychologue. Historiquement, leur mission principale était de placer les individus dans la « bonne voie ». Ils adoptaient une posture de détenteurs du savoir, c’est-à-dire qu’ils étaient perçus comme des professionnels qui savaient mieux que votre enfant ce qui était bon pour lui. En conséquence, ces conseillers d’orientation de l’époque dictaient souvent aux jeunes quelle formation choisir, les obligeant ainsi à subir leur orientation professionnelle. Cependant, les choses ont bien évolué depuis lors.

Une évolution plus positive du métier

Quelques années plus tard, on a exigé des conseillers d’orientation qu’ils possèdent également des compétences en psychologie, afin de mieux appréhender la personnalité des individus et de mieux identifier leurs besoins. C’est ainsi qu’est né le fameux conseiller d’orientation psychologue, appelé COP dans les établissements scolaires. Désormais titulaires d’un diplôme de psychologue (BAC+5), ils ont été renommés psychologues de l’éducation nationale (PsyEn) en 2017, en partie pour cette raison.

Si vous souhaitez aider votre enfant à trouver une formation, un métier qui lui convient vraiment. Dans ce cas contactez-moi, je vous proposerai un plan d’action pour y parvenir. 

3. Quelle est mon approche en tant que conseillère d’orientation ?

Mon parcours 

Quant à moi, j’ai obtenu un master en psychologie de l’orientation, de l’insertion et du conseil. Grâce à cette formation, j’ai pu adopter une approche collaborative avec les jeunes, plaçant ces derniers au cœur de leur propre projet et les aidant à prendre des décisions autonomes.

Utilisations de questionnaires / tests 

J’utilise des tests et des outils pour aider les jeunes à mieux se connaître. Il est crucial de souligner que les tests psychologiques scientifiques ne doivent en aucun cas servir à catégoriser les individus. Ces outils doivent simplement éclairer et susciter des questionnements lors des entretiens. En aucun cas, une interprétation complète du jeune ne doit être basée uniquement sur ces tests.

4. Mon enfant n’est pas suffisamment accompagné en établissement : pourquoi ? 

Impression de subir ses choix

Il est fréquent que certains jeunes au collège ou au lycée fassent des choix d’orientation qu’ils ne parviennent pas à obtenir. Souvent, le premier réflexe est de blâmer la conseillère d’orientation en disant : « Elle m’a envoyé en voie professionnelle », par exemple. Cependant, cette affirmation est inexacte. La conseillère d’orientation ne peut pas imposer une filière à votre enfant. Son rôle consiste à conseiller votre enfant en prenant en compte plusieurs paramètres tels que sa personnalité, ses intérêts, son projet professionnel et ses aptitudes. Nous avons tous dans notre entourage connu des jeunes qui souhaitaient intégrer une filière très demandée, comme la filière médicale, mais qui n’ont pas été sélectionnés. Et cela n’est en aucun cas imputable à la conseillère d’orientation.

L’affectation : un phénomène qui peut paraître injuste

Il s’agit de ce que l’on appelle l’affectation. L’affectation de votre enfant dans une filière dépend de plusieurs facteurs, tels que le nombre de places disponibles, les critères de sélection, le niveau de compétition et le dossier scolaire. Malheureusement, il arrive parfois que malgré les efforts et la motivation d’un jeune, l’établissement ne puisse lui offrir de place. Dans de telles situations, le conseiller d’orientation doit anticiper ce risque. Cela implique d’informer le jeune sur cette réalité, de l’accompagner dans la recherche de solutions alternatives qui s’approchent le plus possible de son projet initial.

    Si vous souhaitez aider votre enfant à trouver une formation, un métier qui lui convient vraiment. Dans ce cas contactez-moi, je vous proposerai un plan d’action pour y parvenir. 

    5. Consulter un conseiller d’orientation : public  

    Un service public moins disponible

    Ayant travaillé dans les deux secteurs, je peux fournir des éclaircissements sur les différences entre le secteur public et privé. Dans le secteur public, les psychologues de l’éducation nationale (COP) sont généralement présents en nombre de 7 à 10 pour un Centre d’Information et d’Orientation (CIO). Chaque psychologue est affecté à 2 ou 3 établissements publics en plus du CIO.

    Des psy-en très peu présents en établissement

    Pour vous donner un exemple concret, lorsque j’étais psychologue de l’éducation nationale, j’étais affectée à deux établissements : un lycée général et technologique comptant 1500 élèves, et un collège de 300 élèves. Je travaillais au collège uniquement les jeudis toute la journée, au lycée le lundi et le mardi matin, et le vendredi matin, j’étais au CIO. Avec un tel emploi du temps, il était difficile de répondre à toutes les sollicitations. En une matinée, je ne pouvais rencontrer au maximum que 4 à 6 élèves. La plupart de mes collègues étaient également affectés à 3 établissements et assuraient des permanences supplémentaires au CIO. Dans ces conditions, il était difficile d’être disponible pour tous les élèves.

    6. Consulter un conseiller d’orientation : privé  ?

    C’est en partie pour cette raison que j’ai décidé de quitter l’éducation nationale en 2022 et de me lancer à mon compte. Bien que j’accompagne désormais moins de jeunes, je le fais à mon propre rythme. Dans mon cabinet, je peux prendre en charge jusqu’à 10 élèves par mois au total, au lieu des 40 à 50 élèves par mois que je devais gérer précédemment. Cependant, cet accompagnement est désormais plus qualitatif, au point que je propose systématiquement un suivi d’un mois à la fin de mes coachings.

    Si vous souhaitez aider votre enfant à trouver une formation, un métier qui lui convient vraiment. Dans ce cas contactez-moi, je vous proposerai un plan d’action pour y parvenir. 

    7. A quel moment consulter un(e) conseiller(e) d’orientation ?

     

    Au collège

    À partir de la 4ème, toujours en accord avec les familles, il peut être conseillé au jeune de rejoindre une classe de 3ème préparatoire aux formations professionnelles (3ème Prépa Métier). Cette classe spécifique, à effectif réduit, lui permettra de découvrir différents métiers et de s’orienter vers une voie professionnelle (Bac pro, CAP).

    Par ailleurs, dès la classe de 3ème, les élèves sont amenés à faire des choix d’orientation entre la voie professionnelle et la voie générale et technologique. À ce stade, il peut être judicieux de consulter un conseiller d’orientation pour déterminer la voie la plus adaptée en collaboration avec votre enfant. Il est important de ne pas laisser votre adolescent subir son orientation ou se sentir contraint de suivre l’avis exclusivement basé sur les résultats scolaires de l’établissement scolaire.

    Au lycée 

    Au lycée, dès la classe de seconde, les élèves doivent choisir entre l’orientation vers une voie générale ou une voie technologique. La réforme du baccalauréat de 2021 rend ces choix encore plus complexes. En effet, les élèves doivent désormais choisir à la carte parmi les spécialités générales, ce qui leur offre davantage de possibilités mais peut également engendrer plus d’hésitations. Ces choix peuvent avoir une influence sur l’orientation post-bac des jeunes et ne doivent donc pas être pris à la légère. Par exemple, il peut être difficile d’être accepté dans une filière médicale et d’y réussir sans avoir choisi les spécialités scientifiques lors de l’entrée en classe de première générale.

    Il est erroné de penser que le choix décisif de l’orientation se fait uniquement à partir de la classe de terminale et au moment de la saisie des vœux sur Parcoursup ! 

    Pour le choix des études supérieurs

    En enseignement supérieur, lorsque l’orientation n’est pas prise au sérieux ou bien réfléchie, cela peut entraîner un taux élevé de réorientations. De nombreux étudiants se retrouvent dans des formations post-bac qui ne leur conviennent pas. L’essentiel est de prendre conscience de cette situation et de décider de ne pas la subir, en optant éventuellement pour un changement de voie.

    Maintenant que vous savez quel est le rôle d’un bon conseiller d’orientation, comment le trouver et où, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action pour accompagner votre enfant. Si vous souhaitez consulter un conseiller d’orientation qui saura accompagner au mieux votre adolescent, vous pouvez me contacter. Vous trouverez mes coordonnées au lien suivant. Si vous êtes prêt à changer la situation de votre enfant, ou la vôtre, n’hésitez pas à me contacter afin que nous puissions échanger sur la problématique de votre enfant.

    Ces articles pourraient vous plaire

    Comment devenir psychologue scolaire ?

    Comment devenir psychologue scolaire ?

    Vous pensez de plus en plus à devenir psychologue scolaire. Vous vous demandez comment faire pour parvenir à ce métier. Par quel cursus de formation faut-il passer ? Quelles qualités faut-il avoir ? Faut-il obligatoirement faire de la psychologie? Bref, en tant que...

    S’installer en tant que coach scolaire : comment faire ?

    S’installer en tant que coach scolaire : comment faire ?

    Vous souhaitez vous installer en tant que coach scolaire, mais vous êtes confronté à de nombreuses questions sans réponse : comment vous former ? Comment procéder ? Où trouver un local ? Comment trouver des clients ? Comment démarrer mon activité en ligne ? En...

    quitter la fonction publique pour se reconvertir : comment faire ?

    quitter la fonction publique pour se reconvertir : comment faire ?

    Vous êtes fonctionnaire d’état, et vous réfléchissez de plus en plus à quitter la fonction publique. Vous n’aimez plus votre travail et vous souhaitez changer de métier. Chaque jour dans cette institution est un supplice pour vous. Vous attendez patiemment la fin de...

    Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
    Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation

    Ce guide vous donne les principales clés pour trouver un métier qui vous convient vraiment à travers des exercices pratiques.

    Les commentaires

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *