orientation sereine

Je ne trouve pas ma voie dépression : que faire ?

jeune fille assise sur une chaise qui ne trouve pas sa voie

Vous êtes jeune et vous vous dites “je ne trouve pas ma voie », vous vous sentez tellement mal et comme un(e) incapable dans cette situation que vous avez l’impression de frôler la dépression. Vous vous sentez perdu et en stress permanent. Vous souhaitez trouver votre voie ou même vous réorienter, mais vous ne savez pas vers quelles études vous tournez. Vous n’avez qu’une seule envie, c’est de trouver une formation qui vous plaît pour sortir de ce mal-être. En tant que psychologue et coach en orientation scolaire, je peux vous dire que chaque année, je croise des jeunes dans cette situation. Dans cet article, je vous explique comment trouver votre voie, et arrêter de déprimer.

1) Je ne trouve pas ma voie : pourquoi ? 

 

Avant de trouver votre voie, c’est important de savoir que vous n’êtes pas seule à vous sentir perdu. Il y a plusieurs raisons à cel généralement. 

Le système actuel demande aux jeunes de choisir une formation ou un métier de plus en plus tôt. Malheureusement, au lycée, beaucoup de jeunes font des choix d’orientation par hasard. Parfois il s’agit de choix pour céder à une pression familiale, ou une volonté de faire comme ses amis. C’est un sujet que je connais plutôt bien, puisque lorsque j’étais au lycée moi-même, je disais que je voulais devenir juge d’instruction. Mais en réalité, c’était un choix pour agir comme ma cousine que j’admirais beaucoup. Elle était en droit, du coup naturellement en classe de première, je me disais que j’allais faire comme elle. Dieu merci, en classe de terminale, j’ai rapidement compris que ces études n’étaient pas pour moi.

Par ailleurs, certains d’entre vous ont peur de se tromper de voie, de faire de mauvais choix. Pourtant, bon nombre d’entres vous n’ont pas été accompagné en établissements scolaires. La conséquence,  est que le choix d’orientation a été souvent fait par dépit.

Je vois aussi une catégorie de jeunes au quotidien qui font un choix uniquement pour la rémunération et le prestige des formations. Le problème avec ces deux critères c’est que les raisons qui motivent ces choix sont uniquement extérieures. C’est-à-dire, liées au regard des autres. Alors naturellement, quand les raisons sont externes uniquement, vous ne choisissez pas pour vous. Vous choisissez par rapport aux autres.

Maintenant, je ne vais pas vous dire que ce n’est pas grave de ne pas trouver sa voie et qu’avec le temps, ça va aller. Ou encore, que vous allez finir par avoir une révélation. Ce serait vous mentir ! Trouver sa voie ne s’improvise pas. En attendant, nous sommes pour la majorité destinée à passer la majorité de notre temps à travailler. Alors, ne pas trouver une voie de formation, ou un métier qui nous épanouit dans notre vie, reviens à subir sa vie 5 jours sur 7. Et ça, croyez moi, ça ne fait rêver personne !

2) Trouver sa voie ou sa vocation, c’est quoi ?

 

 Une voie ou des voies ?

 » Comment trouver sa voie? »  C’est LA question que j’ai le plus entendu lors des coachings que j’avais avec mes élèves ou parfois même venant de jeunes adultes. Alors, je vous rassure, il n’ y a pas une unique voie mais plusieurs voies qui peuvent vous correspondre. Je suis persuadée, par exemple, que si je n’étais pas psychologue, je pourrais être professeur. Mais Christie, quel est le point commun? Et bien, le fait d’aider les gens, de transmettre, d’être en contact avec les autres. Et ça,  c’est une valeur précieuse et primordiale pour moi. Et vous, quelle est la chose la plus importante pour vous dans votre prochaine formation ou métier ? Quand vous aurez déterminé la personne que vous êtes, et vos valeurs principales, vous verrez que plusieurs voies pourraient vous sembler intéressantes. C’est ce que je vous aide à faire dans mes accompagnements à l’orientation: mieux vous comprendre, pour trouver 3 voies qui vous correspondent en 2 semaines.

C’est important de prendre conscience qu’on a pas une seule voie, ou une unique vocation. Ça vous permet de déculpabiliser d’être aussi intéressée par plusieurs domaines. L’objectif pour vous maintenant, est de parvenir à faire des choix qui vous correspondent, pour retrouver votre sourire! Mais avant de vous expliquer comment faire, je veux qu’on parle ensemble d’un mythe que je veux casser…

astuces pour trouver son métier lycéens

Le mythe de la filière ou du métier parfait

Cela nous fait venir au deuxième point. Le mythe de la filière ou du métier parfait ! J’ai vu au cours de mes années d’expériences en tant que psychologue et coach en orientation scolaire, plusieurs jeunes abandonnant leurs études au moindre obstacle. Au moindre module qui n’étaient pas très intéressant. Un professeur qu’on aimait pas. Une mésentente avec une copine de la promo. Et je trouve ça dommage.

Est-ce que je pense qu’il faudrait rester dans la même filière si l’on ne se sent mal ? Pas tout à fait. Mon propos est nuancé. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut parfois se poser les questions suivantes avant de prendre une décision sur un coup de tête. 

  • Est-ce que mon émotion négative ne biaise pas la perception que j’ai de ma formation actuelle ?
  • Est-ce que ce que je vis actuellement n’influence pas le fait que je souhaite soudainement quitter mes études ?
  • Est-ce que je prends une décision impulsive ou liée à ma très grande sensibilité ou est-ce une décision réfléchie ?

Dans des études ou dans un métier, il y aura toujours des choses qu’on aime et d’autres choses qu’on aime pas. Cela semble normal dit comme ça. Et pourtant, chaque jour j’entends des gens qui fantasme une vie qui n’est pas la norme. Vous savez, ce qu’on entend beaucoup sur Youtube…Travailler 2h par jour de son lit, et gagner 5000 euros/mois en automatique. C’est possible, croyez-moi mais avant d’arriver à ce résultat, il faudra forcément passer par quelques actions que vous n’appréciez pas et  avant d’y arriver vous allez certainement dépenser beaucoup d’énergie à vous former. Dépenser de l’argent, faire des choses que vous n’aimez pas, échouer et ré-essayer. On a rien sans rien! Je vais prendre mon exemple, maintenant je suis psychologue de l’orientation. Mais lorsque j’étais étudiante, je détestais la neuropsychologie, pourtant j’ai continué les études de psychologie jusqu’au bout. En effet,  j’aimais beaucoup la psychologie du travail et de l’orientation. J’ai eu des 4/20 en neuroscience. J’ai redoublé ma 3ème année de licence. Mais je n’ai pas abandonner car je savais que je voulais faire de la psychologie et pas autre chose ! Mais justement, comment savoir si une formation ou un métier est fait pour moi ? C’est simple. Lorsque vous parvenez à accepter les avantages et les inconvénients de la formation. C’est ce moment où vous savez qu’il y a des cours qui vous plaisent et d’autres pas…mais c’est ok ! De plus, ce que vous n’aimez pas dans votre formation, ne surpasse pas ce que vous aimez dans celle-ci. C’est également, ce moment où votre objectif final professionnelle est plus solide que les obstacles que vous rencontrés dans votre parcours. 

3) Je ne trouve pas ma  voie dépression comment m’en sortir ? 

 

Identifier si vous souffrez de dépression

 

Vous vous sentez triste. Mal dans votre peau car vous ne trouvez pas votre voie. Mais attention, cela ne veut pas dire que vous souffrez de dépression. Il faut distinguer la déprime de la dépression. La déprime est un état émotionnel momentané, ou une personne se sent mal et triste. La dépression est une maladie. Voici les signes :

  • Une diminution marquée de l’intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités quotidiennes ;
  • Une perte ou un gain de poids significatif ;
  • Insomnie ou hypersomnie presque tous les jours ;
  • Agitation ou ralentissement psychomoteur presque tous les jours ;
  • Fatigue ou perte d’énergie presque tous les jours ;
  • Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive/ inappropriée presque tous les jours ;
  • Diminution de l’aptitude à penser ou à se concentrer presque tous les jours
  • Pensées de mort récurrentes, idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide.

Les signes cliniques de la dépression peuvent être repérés par un psychologue clinicien mais le diagnostic et le traitement se font par un psychiatre. La maladie peut se manifester de différentes façons, et être légère, modérée, ou sévère. Au moins 5 des symptômes suivants doivent avoir été notés au cours des 2 semaines passées (dont humeur dépressive ou perte d’intérêt et de plaisir) et avoir représenté un changement par rapport à votre façon d’être avant.

Si vous pensez souffrir de dépression: la première chose à faire est de prendre contact avec un psychiatre pour demander un diagnostic. Par la suite, vous pouvez décider de rencontrer un psychologue spécialiste du sujet, qui saura vous accompagner. C’est très important, car sans ça, il vous sera impossible d’avoir l’énergie nécessaire pour construire votre projet de formation et (ou) professionnel.

 

Apprendre à vous connaître : une nécessité pour mieux vous orientez

 

Posez-vous des questions sur vous-même, votre propre fonctionnement. Par exemple :

  • Quels sont les traits de ma personnalité ?  (ex. émotif, impulsif, généreux…)
  • Quels sont mes centres d’intérêts personnels ? (faire de la peinture, écrire, lire…)
  • Quels sont les domaines qui m’attirent? (ex. l’art, l’enseignement, la maintenance automobile…)

Ce point est ce qui empêche énormément de personnes de trouver une voie. Pourtant, cela vous permettra d’y voir plus claire sur vous-même.  Ainsi, vous pourrez mieux vous comprendre et  identifier quels types de formations, ou métiers pourrait vous correspondre. C’est ce que je vous aide à faire, à travers mes séances de coaching et mes différents questionnaires. 

 

Sortir de votre zone de confort : journées portes ouvertes et salons de l’orientation 

Pour cela, vous pouvez aller aux salons de l’orientation, aux journées portes ouvertes des établissements si vous êtes étudiants. 

Trop souvent, on y va avec les mains vides. Le meilleur conseil que je peux vous donner est de prendre un carnet et noter vos questions, poser vos questions aux différents intervenants présents. 

Utilisez vos réseaux sociaux pour contacter des professionnels 

 

Vous pouvez faire des demandes de stage, ou des enquêtes  sur un métier qui attire votre curiosité. Vous trouverez peut-être ça difficile. Pourtant, il est possible de trouver des professionnelles assez aisément sur LinkedIn, si on s’y prend bien. Comment faire ça ? 

Evitez les messages trop intimes du type :

“Bonjour je m’appelle Charlotte, je suis actuellement en 4ème année de sociologie à l’université de Tours, je souhaite me réorienter. J’ai regardé votre compte LinkedIn, et vous correspondez en tout point avec le professionnel que je veux devenir plus tard. Je m’identifie beaucoup à vous. J’aimerais en discuter avec vous svp”.

Essayez plutôt de vous inspirer de ce type de message :

“ Bonjour M. X,  votre profil a attiré mon attention. Vous êtes psychologue spécialisée en orientation, et vous avez travaillé de plusieurs années à l’éducation nationale. Votre parcours suscite mon intérêt, car je suis assez indécise quant au fait de travailler dans cette institution. Auriez-vous 30 min à m’accorder afin que je puisse échanger avec vous sur votre parcours et vous posez mes questions ? Charlotte, Etudiante de sociologie à Tours. » 

Dans le second message, le professionnel est mis en avant, donc son attention est captée de suite. Je pose une question claire, avec ma demande précise qui est : “échanger sur son parcours et lui poser des questions”. Il sait précisément le temps qu’il devra allouer à l’interaction. J’explique ma problématique très brièvement, je ne fais pas de pathos ou trop d’émotions du style: “je suis désespéré, vous êtes mon seul espoir”. Non, je lui explique qu’il va pouvoir m’aider de façon concrète. Or, tout le monde aime se sentir utile. Enfin, je termine par un point d’interrogation afin d’optimiser mes chances de réponses.

 

4) Assumez vos choix devant votre famille

Souvent des jeunes m’envoient ce type de message : « je suis fille unique, j’ai pas envie de décevoir mes parents, ils dépensent énormément d’argent depuis que je suis toute petite », « ma mère est convaincue que ce sont ces études là qu’il me faut », « mes parents sont contre ce choix car cela ne mène à rien selon eux ».  Je reçois des messages chaque semaine de jeunes dans cette situation. Alors que faire au juste ? Et bien, ce que je vais vous dire, va nécessiter une dose de cran, au risque de finir toute votre vie à vivre une vie qui n’est pas la vôtre. Parler avec votre famille et expliquez leur votre situation. Je vous donne des exemples que vous pourrez réajuster en fonction de vous.

“ Je me sens mal dans ces études de droit. Je compte chercher une autre formation, plus adaptée à moi. Je sens bien que si je reste dans ma formation actuelle, je ne vais pas réussir car à vrai dire, je ne suis pas épanouie dans ce que je fais actuellement. Je comprends que tu sois déçu, car tu souhaitais que je fasse certaines études et je suis ton enfant certes. Je suis un(e) adulte maintenant, j’aimerais que tu me fasses confiance !”

Evitez :

Tu ne me comprends pas de toute façon “, “Tu ne comprends jamais rien” . Votre famille sera sur la défensive et se sentira pointée du doigt. La conséquence, vous ne serez pas écoutés et vous continuerez à vous sentir mal.

Dans le premier message, vous avez montré à votre parent que vous êtes un adulte, rien qu’en discutant. Vous exprimez vos émotions, en employant le “je” donc, votre famille est plus incline à vous écouter. Pourquoi ? Parce que c’est votre ressenti et vous n’êtes pas dans l’attaque. Quand vous dites “je comprends que tu sois déçu”, votre parent se sentira plus facilement compris dans ses inquiétudes aussi de parent. Si votre parent est sain d’esprit, croyez-moi en lui parlant de cette façon, il n’aura pas d’autres choix que d’accepter votre décision !

 

5) Se faire accompagner à l’orientation : la méthode la plus efficace !

 

Toutes les méthodes dont je vous ai parlé plus haut nécessite une grande introspection sur soi-même. Ça prend du temps, et beaucoup d’énergie à chercher ce qui pourrait bien vous plaire. Toutefois, Vous avez envie de trouver votre voie. Une voie qui vous rend heureux et dans laquelle vous trouvez du sens. Une filière qui vous permet de vous réveiller le matin et de vous dire, j’aime bien cette formation, ce module est hyper intéressant. Je suis intéressée et en plus ce domaine à de l’avenir, je vais pouvoir gagner correctement ma vie ! Pourtant, il y a un nombre incalculable de formation, de filières, comment choisir sans se tromper ? Vous avez peut-être déjà essayé de vous renseigner sur google. Mais vous êtes toujours au même stade, rien ne change pour vous. C’est peut être le signe qu’il faut essayer d’autre choses !

Afin de vous aider, je vous propose une méthode très efficace et rapide pour vous. Il s’agit de 3 séances sur 2 semaines qui vous permettent de trouver 3 voies de formations/métiers qui vous correspondent et qui font sens pour vous. Mais attention, ce n’est pas tout, en plus de ça, je suis votre évolution pendant un mois où vous pourrez échanger avec moi, si vous avez des questions ou des moments de doutes !

 

 

 

 

 

Vous avez à présent devant vous la solution pour trouver votre voie et prendre en main votre avenir. Rechercher des problèmes à votre solution est déjà un bon point, mais ce n’est pas suffisant. Ne restez pas seule à vous dire uniquement « je ne trouve pas ma voie: dépression », continuer de chercher des solutions pour être acteur de votre avenir. On passe 5 jours sur 7 au travail, alors autant faire un métier qu’on apprécie ! Si vous êtes enfin décidé à vous faire accompagner, je vous invite à en parler à votre famille, et à me contacter au lien suivant.

 

Ces articles pourraient vous plaire

Je ne veux plus être prof :  que faire ? 

Je ne veux plus être prof :  que faire ? 

Ce jour arrive où vous réveillez un matin en prononçant cette phrase : « Je ne veux plus être professeur : que faire ? » Vous sentez bien que ce métier ne vous fait plus vibrer. Vous n’y trouvez aucun sens, aucun intérêt. Vous refaites toujours les mêmes cours. Bref,...

Guide gratuit pour parents d'ado perdus à l'orientation
b

Zoom sur les poursuites d’études après la 3ème et la 2nde 

b

2 exercices pour aider son ado à faire le point dès maintenant 

b

La méthode intégrale en 5 étapes pour rédiger des lettres de motivation parcoursup + (Bonus 1 modèle de lettre)

b

La boîte à outils à absolument connaître pour aider son ado à faire ses choix d’orientation 

Les commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *